Liban

L’Afed présente son septième rapport sur la sécurité alimentaire dans les pays arabes

OLJ
28/04/2015

Le Forum arabe pour l'environnement et le développement (Afed) a présenté hier son septième rapport annuel sur la sécurité alimentaire dans les pays arabes, au cours d'une conférence de presse tenue à l'Université américaine de Beyrouth (AUB), en coopération avec l'Institut Issam Farès pour les politiques générales et les affaires internationales et la faculté des sciences agronomiques et alimentaires de l'AUB.
Dans une allocution, M. Tarek Mitri, directeur de l'Institut Issam Farès, a mis l'accent sur le lien entre la sécurité nationale et la sécurité alimentaire, soulignant l'importance du rapport d'Afed « qui ne se contente pas de présenter les informations, mais de les analyser, ce qui améliore les capacités des décideurs ».
Se penchant sur le rapport, M. Mitri a soulevé deux points : d'une part, la nécessité que les différentes institutions de l'État, notamment les ministères, coopèrent et coordonnent entre elles dans le cadre du dossier de la sécurité alimentaire, et d'autre part, l'importance d'une coopération régionale pour « garantir la sécurité alimentaire arabe ».
De son côté, la doyenne de la faculté des sciences agronomiques et alimentaires de l'AUB, Nahla Hwalla, a présenté le programme de sécurité alimentaire lancé par l'AUB. Celui-ci met l'accent sur les défis à relever dans la région.
Par ailleurs, au cours d'une table ronde, M. Abdel Karim Sadek, coauteur du rapport et conseiller économique au Fonds koweïtien du développement économique arabe, a présenté les principaux résultats du rapport, ainsi que les recommandations du congrès annuel du Forum sur la sécurité alimentaire. Il a souligné dans ce cadre que les Arabes importent près de 50 % des principales denrées alimentaires, affirmant que les pays arabes peuvent améliorer leurs productions alimentaires, en prenant les mesures adéquates.
Le directeur des recherches sur le changement climatique et l'environnement dans le monde arabe à l'Institut Issam Farès, Nadim Farjallah, a pour sa part insisté sur les liens étroits entre l'eau, l'énergie et la sécurité alimentaire dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord.
Enfin, M. Rami Zreik, directeur du département de paysagisme et de gestion des écosystèmes à l'AUB, a présenté les points faibles de la sécurité alimentaire arabe.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants