Dernières Infos

Bagdad n'a pas d'ADN permettant d'identifier l'ex n°2 de Saddam Hussein

AFP
24/04/2015

Le ministère irakien de la Santé a indiqué vendredi ne pas disposer des échantillons d'ADN nécessaires pour confirmer la mort d'Ezzat Ibrahim al-Douri, ancien numéro deux de Saddam Hussein longtemps en fuite.

"Le ministère n'a aucun (résultat de) test ADN d'un proche parent d'Ezzat al-Douri pour le moment", a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère, Dr Ziyad Tarek. Comparer l'ADN prélevé sur le corps d'un homme suspecté d'être M. Douri avec celle d'un proche parent est le seul moyen de confirmer l'identité du décédé.

Le gouvernement irakien s'est vu remettre lundi le corps d'un homme tué par des forces pro-gouvernementales, très probablement celui de M. Douri, qui fut longtemps le plus haut cadre du régime de Saddam Hussein toujours en fuite.
Sa mort serait une victoire pour les autorités irakiennes, mais il a déjà été annoncé plusieurs fois comme mort ou emprisonné, toujours à tort jusque là.

Un groupe paramilitaire appelé Brigade Hezbollah -- l'une des plus puissantes milices pro-gouvernementales en irak -- a remis le corps au gouvernement irakien lundi, sous haute sécurité, en affirmant que les tests menés par le groupe avaient confirmé son identité.

Le porte-parole de la Brigade Hezbollah, Jaafar al-Husseini avait affirmé à l'AFP que deux hommes capturés par sa brigade, qui avaient vu Douri ces six mois derniers mois, avaient reconnu le corps, mais celà n'a pu être confirmé de source indépendante.
Selon lui, l'homme suspecté d'être Douri a été tué dans des combats vendredi dernier à Al Alam dans la région de Tikrit (nord).

Dans sa dernière vidéo mise en ligne en juillet 2014, Douri avait qualifié de "héros" les jihadistes de l'EI, qui se sont emparés à partir de juin 2014 de larges pans de l'Irak avec le soutien de certains anciens caciques du régime de Saddam.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué