X

Diaspora

« Saint Charbel m’a opérée »

02/03/2015

Rebecca Faddoul, douze ans, a témoigné de sa guérison par l'intercession de saint Charbel à la paroisse du monastère Saint-Antoine-le-Grand à Montréal, le dimanche 22 février, au cours d'une veillée de prière.
En 2007, Rebecca souffrait d'une appendicite et devait se faire opérer. Elle raconte qu'au cours d'une séance d'échographie, saint Charbel lui est apparu et lui a dit qu'il allait l'opérer. Après une nuit passée à la maison, une nouvelle échographie a montré la disparition du mal. Le médecin a confirmé alors à la famille que la petite Rebecca n'avait plus besoin de chirurgie.
« Quelques jours plus tard, saint Charbel m'a montré en rêve comment il a procédé, affirme l'enfant. Il m'a dit qu'il avait percé mon abdomen avec un instrument ressemblant à une paille. » La mère de Rebecca affirme qu'elle a ensuite emmené sa fille à Annaya, au monastère Saint-Maron, pour enregistrer le miracle.
Tous les 22 du mois, le groupe « Saint-Charbel 22 » de la paroisse du monastère montréalais de l'Ordre libanais maronite se réunit après la messe pour une veillée de prière, afin de commémorer le miracle de saint Charbel à Nouhad Chami, guérie d'une paralysie en 1993.
Ce dimanche, la messe a été concélébrée par le père Jean el-Dahdouh, supérieur du monastère Saint-Antoine-le-Grand, et le père Charbel Bou Samra, curé de la paroisse Saint-Charbel de Mississauga, en visite à Montréal.

Cette page est réalisée en collaboration avec l'Association RJLiban.
E-mail : monde@rjliban.com – www.rjliban.com

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!