Dernières Infos

Les Kurdes syriens ont pris à l'EI le tiers des villages autour de Kobané

AFP
08/02/2015

Les combattants kurdes syriens ont repris au groupe de l'Etat islamique (EI) plus d'un tiers des villages autour de Kobané, depuis l'expulsion fin janvier des jihadistes de cette ville frontalière de la Turquie, a indiqué une ONG.

"Les Unités de protection du peuple kurde (YPG) ont repris ces deux dernières semaines 128 villages des 350", entourant Kobané, a précisé Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le 26 janvier, les YPG ont repris Kobané à l'EI après des combats féroces de quatre mois, appuyés par les rebelles syriens et les raids aériens de la coalition internationale.

"L'EI s'est retiré des villages à l'est et au sud de Kobané, presque sans résistance, mais il s'est battu avec férocité pour tenter de préserver les villages à l'ouest", a indiqué M. Abdel Rahmane.

"Car l'EI veut essayer de protéger les zones qu'il contrôle dans la province d'Alep. Mais les kurdes avancent", a-t-il dit à l'AFP.

La coalition internationale conduite par les Etats-Unis mènent depuis septembre des raids contre les jihadistes en Syrie.

Les derniers jours, la coalition a continué de viser les positions de l'EI aux alentours de Kobané, alors que les troupes des YPG appuyées par les rebelles syriens, mènent les combats sur le sol.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Émilie SUEUR

L’édito de Émilie SUEUR

Indigne pouvoir libanais

Décryptage de Scarlett HADDAD

Ultimes concertations avant les consultations

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants