Rechercher
Rechercher

Économie

Salamé estime le coût des réfugiés syriens à 7,5 milliards de dollars en deux ans

Le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, a estimé, dans une entrevue accordée à la chaîne al-Arabiya en marge des réunions d'automne du Front monétaire international (FMI), que les coûts directs et indirects générés par l'afflux des réfugiés syriens au Liban s'élevaient à 7,5 milliards de dollars sur deux ans. « Ce fardeau a entraîné une baisse du taux de croissance de l'économie libanaise », a-t-il déploré, avant d'exhorter les acteurs de la communauté internationale à augmenter leur contribution financière sur ce dossier, ces dernières ne s'élevant actuellement qu'à « 30 millions de dollars collectés par le Fonds institué par la Banque mondiale pour soutenir le Liban ».


Le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, a estimé, dans une entrevue accordée à la chaîne al-Arabiya en marge des réunions d'automne du Front monétaire international (FMI), que les coûts directs et indirects générés par l'afflux des réfugiés syriens au Liban s'élevaient à 7,5 milliards de dollars sur deux ans. « Ce fardeau a entraîné une baisse du taux de croissance...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut