Dernières Infos

Syrie: première attaque à la roquette de l'EI contre une ville kurde clé

AFP
27/09/2014

Les jihadistes de l'Etat islamique (EI) ont lancé samedi des roquettes contre la ville syrienne kurde d'Aïn al-Arab (Kobané en kurde), pour la première fois depuis l'offensive menée par ce groupe dans cette région frontalière de la Turquie, selon une ONG.

Cette attaque, qui a poussé des centaines d'habitants à se réfugier en Turquie selon un photographe de l'AFP sur place, intervient en dépit des bombardements des positions de l'EI dans les environs d'Aïn al-Arab par les avions de la coalition menée par les Etats-Unis en Syrie depuis le 23 septembre.

"Des roquettes lancées par l'EI à partir de collines à 8 km à l'est de Kobané ont atteint aujourd'hui la ville, faisant 12 blessés", a déclaré à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

"C'est la première fois que des roquettes de l'EI atteignent la ville depuis l'offensive lancée par le groupe contre cette région le 16 septembre", a-t-il affirmé.

D'après lui, l'EI a légèrement avancé du côté est, lui permettant de s'installer sur ces collines d'où il a lancé cette attaque, et ce malgré les frappes de la coalition internationale. Celle-ci avait frappé l'EI près d'Aïn al-Arab pour la première fois le 24 septembre et une deuxième fois samedi.

L'attaque "a poussé des centaines de résidents des quartiers est de la ville à se réfugier en Turquie voisine", a précisé M. Abdel Rahmane, dont l'ONG dispose d'un large réseau de sources civiles, médicales et militaires.

Un photographe de l'AFP a vu des centaines de civils kurdes traverser la frontière, dont de nombreux femmes et enfants, certains portant des matelas sur leur tête.

L'offensive du groupe extrémiste près d'Aïn al-Arab avait poussé mi-septembre plus de 160.000 civils kurdes à fuir en Turquie.

Le Pentagone a annoncé samedi que de nouvelles frappes aériennes menées par des appareils de la coalition contre l'EI avaient été mené en Irak et en Syrie, où sept cibles ont été visées.

Un bâtiment de l'EI et deux blindés ont notamment été touchés dans la région d'Aïn al-Arab.

D'après l'OSDH, au moins 167 jihadistes et 19 civils, dont cinq enfants et quatre femmes, ont péri depuis le début des frappes de la coalition internationale en Syrie.

Parmi eux, 23 jihadistes ont été tués par les raids dans la province de Raqa, véritable bastion de l'EI dans le nord du pays, et trois à l'est d'Aïn al-Arab, en plus de 6 civils à Hassaka, province dans le nord-est visée également par les frappes.

Dans cette même province à majorité kurde, les combats entre EI et Kurdes, ont fait près de 40 morts parmi les combattants kurdes au cours des cinq derniers jours, selon l'OSDH.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué