Liban

Deux Syriens arrêtés pour terrorisme

Les services de renseignements de l'armée ont arrêté hier Omar Jouni, un cheikh sunnite syrien habitant le Liban depuis plus de quarante ans. Jouni est accusé d'avoir financé Naïm Abbas, arrêté le 12 février, en vue de mener des opérations terroristes.
Le cheikh qui habite Mazraa s'était rendu hier à la Sûreté générale pour renouveler son permis de séjour au Liban. Ses proches ont rapporté qu'il les avait appelés à sa sortie du bureau de la Sûreté générale pour qu'ils viennent le ramener chez lui, mais à leur arrivée, ils ne l'ont pas trouvé. Ils ont appris par la suite qu'il avait été arrêté par les services de renseignements de l'armée. Le cheikh préside l'association al-Takwa qui envoie des aides alimentaires en Syrie et fournit de l'aide aux réfugiés syriens installés au Liban.
Par ailleurs, le juge d'instruction militaire a engagé des poursuites pour terrorisme contre Naïm Abbas, membre des Brigades Abdallah Azzam, et considéré comme le numéro deux du groupuscule au Liban. Il devrait être entendu la semaine prochaine par le juge. Naïm Abbas est accusé notamment d'implication dans les deux attentats à la voiture piégée qui ont visé Haret Hreik, en janvier dernier.
Dans la Békaa, l'armée libanaise a en outre arrêté l'un des commandants du Front al-Nosra. Il s'agit de Nidal Soueidane, qui est en charge des opérations à la frontière avec le Liban. L'arrestation a eu lieu à Macharih el-Qaa.


Les services de renseignements de l'armée ont arrêté hier Omar Jouni, un cheikh sunnite syrien habitant le Liban depuis plus de quarante ans. Jouni est accusé d'avoir financé Naïm Abbas, arrêté le 12 février, en vue de mener des opérations terroristes.
Le cheikh qui habite Mazraa s'était rendu hier à la Sûreté générale pour renouveler son permis de séjour au Liban. Ses...

commentaires (0)

Commentaires (0)