X

Moyen Orient et Monde

Poutine carrément dithyrambique face à Sissi

Relations bilatérales

Poutine apporte son soutien au maréchal égyptien pour la présidentielle, sur fond de refroidissement des relations entre Le Caire et Washington.

OLJ
14/02/2014

Le président russe a apporté hier son soutien à l'homme fort de l'Égypte, le maréchal Abdel Fattah el-Sissi, en visite à Moscou.
« Je sais que vous avez pris la décision de présenter votre candidature à la présidentielle en Égypte », a déclaré M. Poutine au maréchal Sissi, selon les images de la télévision russe. « C'est une décision très responsable de s'investir d'une mission pour le peuple égyptien. Je vous souhaite, en mon nom et au nom du peuple russe, de réussir », a-t-il ajouté. « La stabilité de la situation dans tout le Moyen-Orient dépend largement de la stabilité en Égypte. Je suis persuadé qu'avec votre expérience, vous allez réussir à mobiliser vos partisans et établir des relations avec toutes les parties de la société égyptienne », a estimé le président russe.
Très populaire en Égypte, le maréchal Sissi, ministre de la Défense, n'a pas encore annoncé officiellement sa candidature, mais il ne fait pas mystère de ses intentions depuis qu'il a destitué le 3 juillet le président Mohammad Morsi. « Le moment politique est avantageux pour la Russie », a souligné l'analyste russe Fiodor Loukianov, relevant que les États-Unis s'étaient retrouvés en froid avec le pouvoir égyptien. « Ils ont essayé de se fier aux Frères musulmans, et maintenant, ils n'ont plus personne sur qui miser », a estimé l'expert du Conseil pour la politique étrangère et de défense.

Coopération militaire
Le maréchal Sissi est arrivé mercredi en Russie, accompagné du ministre égyptien des Affaires étrangères Nabil Fahmi. Les deux hommes ont rencontré plus tôt dans la journée d'hier leurs homologues russes Sergueï Choïgou et Sergueï Lavrov pour renforcer la coopération entre les deux pays. Ce voyage est d'ailleurs la réponse à la visite des ministres de la Défense et des Affaires étrangères russes au Caire le 14 novembre. M. Lavrov a déclaré à la fin de la rencontre que les deux pays allaient accélérer « la coopération militaire et militaro-technique ». Ce dernier terme recouvre en général les ventes d'armes, un des domaines de pointe de la Russie.
La Russie, l'un des principaux exportateurs d'armements au monde, espère renforcer sa coopération militaire avec l'Égypte, son partenaire du temps de l'URSS, sur fond de refroidissement des relations, causé par la destitution de M. Morsi et la répression sanglante des manifestations de ses partisans, entre l'Égypte et les États-Unis, son principal allié et bailleur de fonds.
(Source : AFP)

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Émilie SUEUR

L’édito de Émilie SUEUR

De quelle violence parle-t-on ?

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants