Liban

Assassinat Hariri : le TSL décide de joindre le dossier Merhi à l’affaire des autres accusés

Le Tribunal spécial pour le Liban, à Leidschendam, à 2 kilomètres de La Haye, aux Pays-Bas. Photo Vincent van Zeijst/Creative Commons

Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a décidé mardi de joindre le dossier du cinquième accusé Hassan Habib Merhi à celui des quatre autres accusés dans l'affaire de l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri.

Cette décision a été prise lors d'une audience conjointe à La Haye pour entendre les arguments juridiques de l'accusation, des conseils de la défense des accusés, du représentant légal des victimes et du greffier.

L'acte d'accusation de Hassan Merhi a été publié deux ans et cinq mois après la publication de l'acte d'accusation concernant les quatre premiers accusés. L'accusation avait présenté une requête aux fins de jonction du dossier Merhi avec "l'affaire Ayache et autres" (relative à l'assassinat de Rafic Hariri). Maintenant qu'il est fait droit à la requête, M. Merhi doit être mis en accusation et jugé conjointement avec les accusés dans l'affaire Ayache.

Les deux principaux accusés sont Moustapha Badreddine, 52 ans, décrit comme le "cerveau" de l'attentat par les enquêteurs, et Salim Ayache, 50 ans, accusé d'avoir été à la tête de l'équipe qui a mené l'attaque.
Deux autres hommes, Hussein Anaïssi, 39 ans, et Assad Sabra, 37 ans, sont accusés d'avoir enregistré une fausse cassette vidéo, transmise à la chaîne al-Jazeera, pour revendiquer le crime au nom d'un groupe fictif, "Victoire et Jihad en Grande Syrie".

Le porte-parole du TSL, Marten Youssef, avait indiqué fin janvier que le procès sera ajourné si le dossier de Hassan Merhi est joint aux quatre autres. Auquel cas, avait-il précisé, il n'y aurait pas de report, techniquement parlant, mais "une levée de séance" qui permettra aux avocats des deux parties de mieux préparer leurs arguments.

 

Lire aussi
TSL : Comment la scène du crime a été altérée sur ordre d'un officier supérieur...


Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a décidé mardi de joindre le dossier du cinquième accusé Hassan Habib Merhi à celui des quatre autres accusés dans l'affaire de l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri.


Cette décision a été prise lors d'une audience conjointe à La Haye pour entendre les arguments juridiques de l'accusation, des conseils de la défense...

commentaires (4)

ENCORE FAUT-IL QUE CE TRAIN CHÈREMENT PAYÉ ARRIVE ET TROUVE LA DERNIÈRE STATION !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

14 h 01, le 12 février 2014

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • ENCORE FAUT-IL QUE CE TRAIN CHÈREMENT PAYÉ ARRIVE ET TROUVE LA DERNIÈRE STATION !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 01, le 12 février 2014

  • Gang d'assassins Perc(s)és, fanatiques et sectaires, qui finira comme prévu dans le box des accusés ou dans les Poubelles à déchets.... de toute cette "histoire" kifkif ; yâ hassirtîîîh !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    08 h 34, le 12 février 2014

  • Au baal, au bal masqué ohé ohé... C'est qu'ils dancent aux frais de la princesse les bougres.. D'un autre coté, on le leur permet. De l'argent si important pour résoudre des propres internes aux pauvres Libanais au lieu d'engraisser les déjà gros!

    Ali Farhat

    22 h 09, le 11 février 2014

  • Aucun probleme , le machin peut faire ce qui lui plait , walaw il est paye pour ca , non ? mdr..

    FRIK-A-FRAK

    19 h 19, le 11 février 2014