Liban

Préparatifs...

Éclairage
10/12/2013

Des milieux diplomatiques arabes se déclarent inquiets pour le Liban. Selon leur analyse de la situation, les éléments d'une nouvelle attaque israélienne contre le Hezbollah seraient en train de se mettre en place.

Prenant comme point de départ l'inquiétude israélienne à l'égard des développements en Syrie où le président Bachar el-Assad, allié du Hezbollah, est en train de remporter des victoires sur le terrain et d'assurer ainsi d'une manière ou d'une autre le maintien de son régime au pouvoir, ces milieux mettent bout à bout les points suivants :
Les Israéliens savent que dans le contexte du rapprochement de l'Iran avec la communauté internationale et l'Occident en particulier, il leur est impossible de lancer une attaque contre les installations nucléaires iraniennes, car ils n'obtiendraient pas le feu vert américain pour cela. Ils ne peuvent pas non plus lancer une attaque contre le régime syrien, puisque tous les rapports des renseignements occidentaux révèlent que la priorité actuelle en Syrie est de combattre les jihadistes takfiristes, non de renverser le régime.

Mais en même temps, les Israéliens ne peuvent pas admettre une victoire de l'axe dit de la résistance dans le conflit syrien, puisqu'une telle victoire aurait des répercussions positives sur le rôle de l'Iran dans l'échiquier régional, ainsi que sur l'avenir du régime syrien et sur le Hezbollah au Liban.

Dans cette approche, les Israéliens ne sont pas éloignés de la position de l'Arabie saoudite, dont certains dirigeants sont désormais convaincus que le maintien de Bachar el-Assad au pouvoir en Syrie constituerait une menace pour la stabilité du royaume. Cette convergence d'intérêts entre les dirigeants saoudiens et les Israéliens pourrait se traduire par une nouvelle attaque contre le Hezbollah, avec l'aval de la communauté internationale. Les milieux diplomatiques arabes rappellent qu'en visite à Riyad après la conclusion de l'accord préliminaire sur le nucléaire iranien, le secrétaire d'État américain John Kerry avait déclaré en présence de son homologue saoudien qu'il n'est pas question de laisser le Hezbollah contrôler le Liban. Cette déclaration pourrait en quelque sorte signifier que les États-Unis ne s'opposeraient pas à une attaque israélienne contre le Hezbollah au Liban. Dès lors, il s'agit de préparer le terrain à cette attaque.


C'est ce qui serait en train de se jouer actuellement. En dépit de ce qu'il considère comme la victoire de ses choix en Syrie, le Hezbollah serait donc actuellement en mauvaise posture sur le plan interne, où la tension entre les sunnites et les chiites ne cesse d'augmenter. À cet égard, les milieux diplomatiques arabes estiment que la plaie béante entre Tripoli et Jabal Mohsen a pour objectif d'alimenter en permanence la tension confessionnelle. Ce serait la raison pour laquelle aucun plan de sécurité dans cette ville ne pourrait réussir tant que l'objectif recherché à travers l'ouverture des fronts entre Jabal Mohsen et Bab el-Tebbané est d'exacerber les haines confessionnelles.

De plus, le bras armé du Hezbollah est toujours placé sur la liste des organisations terroristes par l'Union européenne, alors que l'ouverture du procès des assassins de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri prévue en janvier 2014 à La Haye ne pourrait que raviver la colère des sunnites contre le Hezbollah. En même temps, la série de voitures piégées, celles qui ont explosé et celles qui étaient destinées à le faire, ainsi que l'assassinat du chef militaire Hassane Lakkis dans la banlieue sud augmentent l'instabilité et l'atmosphère de méfiance générale qui règne dans le pays. Ce climat malsain est aiguisé par le vide dans les institutions de l'État et la menace de vacance au niveau du pouvoir, alors que l'armée libanaise, en dépit des déclarations d'appui, peine à imposer son autorité à Tripoli et le long des frontières. Si la situation continue à se détériorer, le chaos favoriserait une nouvelle attaque israélienne contre le Liban au printemps prochain.


Toutefois, interrogées sur un tel scénario, des sources du Hezbollah précisent qu'il est certain qu'Israël envisage en permanence de mener une attaque contre la résistance et attend la moindre occasion pour le faire. Mais même s'il se bat en Syrie, le Hezbollah n'en reste pas moins prêt à toute éventualité, surtout face à l'ennemi israélien. De plus, ce dernier n'a pas réussi à le briser pendant une guerre qui a duré 33 jours en 2006 et alors que le monde entier était à ses côtés (sauf bien sûr l'Iran et la Syrie). Aujourd'hui, non seulement le Hezbollah est plus fort, mais il fait désormais partie d'un axe régional...

 

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Michele Aoun

Mais Israel a toujours voulu eradiquer le Hezbollah! Si Israel attaque le Hezb - ce que je doute fort - l'Iran restera-t-il les bras croises? Non. Et maintenant que l'Iran est devenu l'allie de l'Amerique, je ne pense pas que le President Obama donnera son feu vert pour une guerre pareille... Enfin, ca fait des annees qu'on entend que Israel va frapper le Hezbollah "au printemps prochain". D'ici la, d'ailleurs, beaucoup de donnees auront change en ce qui concerne l'equilibre des forces en Syrie...

SOUS LES PAVÉS LA PLAGE

Du Scarlett c'est tellement bon qu'on en demande et redemande, pour ajouter que si le hezb a echappe aux crocs des usurpateurs de terre en 2006 , c'est parce que le pays defait avait decide d'envoyer au combat 20.000 hommes armes de carottes et de choux , avec instruction de perdre la bataille , paraitrait il ??? !!! donc on demande a isrel usurpateur , la prochaine fois envoyez les nous , mais svp donnez leur instruction de l'emporter, parce que cette fois ci , on ne donnera aucune excuse a la debandade , pour que les gruyeres se taisent once and for all.

Pierre Hadjigeorgiou

En 2006 Israël n'a pas utilisé tous ses moyens et ce n'est pas avec 20.000 hommes de troupes qu'il a cherché a briser le Hezbollah. C’était plutôt une gué-guerre d'exploration et elle lui a très bien réussi. Depuis, la population Libanaise en a eu ras le bol du parti et de son comportement mafieux et criminel, Israël a réussi a infiltrer le Hezbollah, et si la rumeur se trouve vérifiée le Lakkis a été plutôt exécuté pour espionnage. Aujourd'hui le parti est aux abois et devra se battre sur plusieurs front, en Syrie, contre Israël et surtout n'aura plus le support de plus de 60% des Libanais. Et cette fois Israël, bien averti, ne se promènera pas avec 20.000 hommes de troupes mais y mettra le paquet et alors gare aux dégâts! Vus avez dit plus fort? En bêtises et conneries oui! que Dieu nous préserve.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Des sources du Hezbollah précisent que même s'il se bat en Syrie, il n'en reste pas moins prêt à toute éventualité. De plus, non seulement le Hezbollah est plus fort, mais il fait désormais partie d'un axe régional."! Pourquoi, ne faisait-il pas déjà partie jusqu'à aujourd’hui d'un axe régional Syro-iranien ?

SOUS LES PAVÉS LA PLAGE

LOOOOOOOOOOOOOOOOOLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL.On se rassure en disant l'occident est ok avec ce plan , la france se croit puissante en afrique mais sait que le M.O c'est pas l'afrique , oups ca me rapelle qque chose .
On vient de lire en direct ce que les gruyeres ont tjrs conteste , une alliance sio/bensaoudie , que l'axe de la resistance gagne , ce que les gruyeres ont tjrs denie , et que bandar est alle prendre ses ordres en israel , comme l'ont fait les mercenaires syriens en deroute totale , militaire et diplomatique , et on continue a nous dire israel va frapper , qui ? pas l'Iran , non , pas la Syrie , non plus, mais le hezb resistant himself , lisez bien les raisons invoquees , on dit il est trop fort pour etre accepte , loooooolll,
s'il est trop fort les usurpateurs c'est contre vous et votre complot,trop tard, pourquoi avoir attendu qu'il le devienne , vous etes devenu maso ou quoi , c'est qu'il va faire encore plus mal actuellement et vous ne supporterez pas la moindre piqure , enfants gates et choyes , bon allez bandar sur qui vous comptez, vous avez 2 options , soit le degager vous meme , ce que vous etes capables de faire vu ce que vaut un arabe collabo a vos yeux , soit laisser la justice "invisible" s'en charger , mais soyez rassure , il va degager comme ts les collabos a votre solde qui ne reussissent pas a performer .Il faudra parler de suite ou la boucler a jamais ,ca c'est pour les gruyeres .

GEDEON Christian

çà échouera...si les sunnites et les chiites avaient dû en venir aux mains à grande échelle, ce serait déjà fait. ET ,au grand désespoir de certains,comme on dit,çà n'arrive pas. Ce n'est pas faute de faire tout ce qu'il faut pour. Mais çà n'arrive pas.Heurts,attentats,assassinats...rien n'y fait.Les Libanais n'en veulent pas, de cette guerre interne. Ils disent NON...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UN PRÉTENDU PLAN, NÉ DANS QUELQUE CERVEAU WI'AMMIEN, SE DISCUTE ET EST REPORTÉ DANS CERTAINS MÉDIAS ARABES MÊME, DEPUIS QUELQUES SEMAINES, D'UNE ATTAQUE CONJOINTE ISRAÉLO-TAKFIRISTE SUR LE HEZBOLLAH, DES DEUX CÔTÉS DES FRONTIÈRES. QUAND À SA VALEUR... C'EST PLUTÔT DU BLA... BLA... BLA... DE CERTAINS JOURNALISTES... WAHHABIENS...

Halim Abou Chacra

Cherchez Bandar ! Sacré Bandar de la Bensaoudie, comme dit l'autre ! Il était réuni avec Netanyahu cette nuit même ! Demandez à la source la plus proche du Hezbollah, le super "résistant" Wi'am Wahhab, si ce n'est pas vrai. Il révèlera d'ailleurs ce secret sur al-Manar tout prochainement.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants