Rechercher
Rechercher

Liban

Dix médecins et infirmiers assassinés par le Hezbollah dans le Qalamoun, selon un militant syrien

Les manifestants et fidèles ont appelé à la libération de Abdel Kader Abdel Fattah, détenu en Syrie. Photo Danielle Khayat

Le site nowlebanon a rapporté hier, citant l'activiste syrien Taym al-Kalamouni, que « des membres du Hezbollah ont assassiné dix médecins et infirmiers à Deir Attieh à Qalamoun, après leur entrée dans la localité ». Il a indiqué que « l'Armée syrienne libre et les forces de l'opposition qui participent à la bataille de Qalamoun se sont retirées de Deir Attieh pour éviter le bain de sang », affirmant que « le Hezbollah et les forces du régime ont pillé les maisons de la ville ». Selon Amer al-Kalamouni, le Hezbollah et l'armée du régime ont aussi effectué des exécutions publiques et brûlé les dépouilles.
Le Centre médiatique de Qalamoun a, de son côté, confirmé le meurtre des médecins et infirmiers, publiant la liste des victimes. Parmi celles-ci, Zyour Manja, gynécologue, Mohammad Abou Harb, chirurgien orthopédiste, Khaled Bakkar et Hassan Maatouk, anesthésistes, Ala' Eid, chirurgien, Hussam Rahmoun, Ayman Hamed et Othman Raad, infirmiers secouristes, et Salem Salem, physiothérapeute.

Sit-in sur la route de Masnaa
Sur un autre plan, des fidèles de l'organisation « Musulmans sans frontières », menés par le cheikh salafiste Daï al-islam
al-Chahhal et l'uléma Salem Rafeï, ont organisé hier la grande prière du vendredi au milieu de la route internationale de Masnaa pour protester contre l'arrestation de religieux sunnites hostiles au régime syrien. La circulation a été bloquée sur ce principal point de passage entre le Liban et la Syrie, alors qu'un important dispositif de l'armée a été mis en place pour éviter tout débordement.
La manifestation, qui a semblé dénoncer uniquement l'arrestation de Abdel Kader Abdel Fattah en Syrie, a été perçue par de nombreux observateurs politiques comme l'expression d'un vif mécontentement à l'égard du régime syrien qui tente de contrôler les villages frontaliers près du Liban pour empêcher le passage de jihadistes sunnites en Syrie, alors que les combattants du Hezbollah passent de l'autre côté de la frontière sans obstacles.
Par ailleurs, le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies a distribué hier, en collaboration avec l'association Shield et la municipalité de Habariyé, des aides à plus de 450 familles réfugiées dans les régions de Hasbaya et du Arkoub.

 


Le site nowlebanon a rapporté hier, citant l'activiste syrien Taym al-Kalamouni, que « des membres du Hezbollah ont assassiné dix médecins et infirmiers à Deir Attieh à Qalamoun, après leur entrée dans la localité ». Il a indiqué que « l'Armée syrienne libre et les forces de l'opposition qui participent à la bataille de Qalamoun se sont retirées de Deir Attieh pour éviter...

commentaires (6)

SALES ET DÉGUEULASSES.... !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

19 h 07, le 30 novembre 2013

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • SALES ET DÉGUEULASSES.... !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    19 h 07, le 30 novembre 2013

  • QUAND ON ROULE SA BOSSE PARTOUT... ON RISQUE DE LA PERDRE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    15 h 26, le 30 novembre 2013

  • Si c'est vrai, c'est une honte absolue...impardonnable. Si c'est vrai.

    GEDEON Christian

    11 h 04, le 30 novembre 2013

  • Trop tard comme argument , si ca pouvait etre vrai , les resistants l'auraient fait depuis longtemps , comme Qousseyr la liberee ou on se souvient qu'ils ont accompagne les salafistes blesses a l'hopital au peril de leurs vies . Trouvez autre chose , les mercenaires en deconfiture totale ...

    FRIK-A-FRAK

    10 h 55, le 30 novembre 2013

  • SELON UN MILITANT ? Où RÉSIDE-T-IL CE MILITANT ? PEUT-ON CONSIDÉRER CELA COMME UNE NOUVELLE DIGNE DE FOI ? OU PLUTÔT IMMIXTION POUR EXACERBER LES SENTIMENTS AU LIBAN ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    10 h 53, le 30 novembre 2013

  • BANDE D'ASSASSINS ENTURBANNÉS SOUS KÉPIS, MAIS EN LIBERTÉ NON-SURVEILLÉE !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    03 h 45, le 30 novembre 2013