Liban

Assir accuse les SR de l’armée d’être inféodés au Hezbollah

OLJ
16/04/2013
Le prédicateur de la mosquée Bilal ben Rabah, cheikh Ahmad el-Assir, est revenu dimanche à la charge attaquant les services de renseignements de l’armée qu’il accuse d’être « inféodés au Hezbollah ».
Selon des sources à Saïda, citées par l’agence al-Markaziya, le cheikh salafiste aurait demandé un permis pour manifester devant le complexe de sayyida Fatma al-Zahraa, à Saïda, vendredi prochain. Ces sources estiment qu’il s’agit d’une démarche « dangereuse », d’autant que le complexe est géré par l’uléma Afif Naboulsi, qui est proche du Hezbollah. Également selon ces sources, si Assir obtient son permis, les hommes religieux à Saïda demanderont à leur tour un permis pour manifester devant la mosquée Bilal ben Rabah, le même jour, « ce qui pourrait dégénérer sur le plan sécuritaire ».
Ces sources ont appelé les autorités sécuritaires à interdire toutes les manifestations, « à n’importe quel prix ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué