Dernières Infos

Assaut de l'armée syrienne sur le nord-est d'Alep tenu par les jihadistes

AFP
03/12/2012
L'armée syrienne a lancé l'assaut sur le nord-est d'Alep aux mains des rebelles, progressant pour la première fois dans un quartier tenu par les jihadistes, ont rapporté lundi à l'AFP une source militaire et des habitants de la métropole du nord.

Lundi, les affrontements se poursuivaient pour le quatrième jour consécutif dans le quartier de Boustane al-Bacha (nord-est) contrôlé depuis des mois par les rebelles, notamment du Front al-Nosra, un groupe jihadiste syrien, et d'Ahrar al-Cham (Les hommes libres de Damas).

"L'armée a quasiment pris le contrôle de la principale avenue de Boustane al-Bacha et les combats se concentrent désormais dans les rues où des combattants du Front Al-Nosra et d'Ahrar al-Cham sont retranchés dans les maisons et les magasins", a affirmé une source militaire.

Ibrahim, un étudiant de 26 ans, a expliqué à l'AFP que "l'armée est entrée depuis le quartier de Midane, tenu par ses troupes" et situé au sud de Boustane al-Bacha". L'armée progresse en outre depuis le nord-ouest de la métropole.

Selon Ibrahim, "la grande majorité des habitants ont fui leur maison depuis des mois quand les bombardements se sont intensifiés".

A Alep, en proie depuis plus de quatre mois à une guerre urbaine, les forces de l'armée sont désormais suppléées par les "Kataëb al-Baas", les bataillons du parti au pouvoir en Syrie qui se sont organisés début novembre et patrouillent désormais en uniformes.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants