Liban

Samy Gemayel interpelle Aoun et dénonce le suivisme aveugle du CPL à l’égard du Hezbollah

OLJ
01/12/2012
Le député Samy Gemayel a répondu sur un ton très ferme aux critiques adressées récemment par le chef du Courant patriotique libre, Michel Aoun, au parti Kataëb. Le général Aoun a accusé les Kataëb, rappelle-t-on, de faire preuve de « suivisme » à l’égard de leurs alliés.
Prenant la parole devant une délégation de responsables et de cadres du département des universités privées au sein du parti Kataëb, Samy Gemayel a notamment déclaré : « Au cours des quatre dernières années, les Kataëb se sont démarqués à plus de douze reprises des forces du 14 Mars, notamment pour des sujets tels que la position à l’égard de l’armée libanaise, la loi sur les Palestiniens, les réserves concernant la déclaration ministérielle et la formation du gouvernement, les attaques contre Bkerké. En contrepartie, en quoi le CPL s’est-il démarqué du Hezbollah au cours des quatre dernières années ? Le CPL s’est-il démarqué du Hezbollah ne fût-ce qu’au sujet d’une seule position ? »
Interpellant sans détours le général Aoun dans ce cadre, Samy Gemayel a déclaré : « Pourquoi vous ne vous êtes pas démarqués du Hezbollah lorsque ce parti a utilisé ses armes sur le plan interne en les brandissant à la face des Libanais ? Pourquoi vous ne vous êtes pas démarqués du Hezbollah lorsque ce parti a assassiné un officier de l’armée, Samer Hanna ? Pourquoi n’avez-vous pas condamné cet assassinat ? Pourquoi vous ne vous êtes pas démarqués du Hezbollah lorsque ce parti a envoyé un drone à partir du Liban-Sud en direction d’Israël pour une mission d’observation et que les photos obtenues ont été envoyées en Iran au lieu de les transmettre à l’armée libanaise dont vous étiez le commandant ? Pourquoi n’avez-vous pas condamné cette action ? »
Et Samy Gemayel de poursuivre, en interpellant toujours Michel Aoun : « Vous n’êtes pas habilité à accuser le parti Kataëb de suivisme lorsque ce parti reste ferme dans ses positions et qu’il critique la position de ses alliés lorsqu’il n’est pas convaincu de leur attitude. Pourquoi n’avez-vous jamais critiqué la position de vos alliés, ne fût-ce qu’une seule fois ? »

La loi électorale
Répondant en outre au général Aoun qui a accusé le parti Kataëb d’être favorable à la loi électorale de 1960, Samy Gemayel a interpellé encore une fois le chef du CPL en déclarant : « Les Kataëb se sont réunis avec le CPL à Bkerké afin d’aboutir à une loi électorale qui soit différente de celle de 1960. Or ils ont été surpris de constater que vous avez opté pour un projet de loi électoral qui assure la dépendance des chrétiens à l’égard de vos alliés. Lorsque vous liez Baabda au Metn, Jezzine à d’autres régions, le Kesrouan à Jbeil, cela revient à hypothéquer la voix chrétienne au bénéfice de vos alliés. Vous avez légitimé un projet de loi qui porte préjudice à une juste représentation chrétienne et vous avez avalisé au sein du gouvernement un projet qui sape la représentation chrétienne. »
Et de poursuivre : « Nous le disons clairement, nous sommes contre la loi de 1960. Nous avons présenté un projet basé sur de petites circonscriptions, au nombre de 51, qui assure l’élection de 54 députés par les voix chrétiennes. Nous avons accepté d’autre part le projet présenté par le Rassemblement orthodoxe. Et vous prétendez ensuite que nous sommes favorables à la loi de 1960. En dépit du fait que nous sommes menacés et que nous ne pouvons pas circuler librement comme le font vos candidats qui circulent sur tout le territoire, nous sommes disposés à prendre des risques et à nous rendre au Parlement pour voter en faveur d’un projet qui assure une juste représentation chrétienne. Et puisque les factions chrétiennes se sont entendues sur le projet du Rassemblement orthodoxe, pourquoi vous ne tentez pas de convaincre vos alliés du bien-fondé de ce projet ? »
Et M. Gemayel de conclure : « Il n’est plus concevable de continuer à tromper de la sorte l’opinion publique et de lancer des accusations de traîtrise. Les gens sont las d’un tel comportement. Nous demandons au patriarche de relancer les réunions de Bkerké afin d’aboutir à un projet conjoint. »

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Avec la même fougue que son Grand-Père Sheïkh Pierre.

SAKR LEBNAN

La MANNE inféode...

Antoine-Serge KARAMAOUN

Un Brillant Jeune Sheïkh Gemayel, ce Samy Gemayel.... Et dire que Caporal-Bigaradier n'a que l'Autre Beauf !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le casse-tête des alliances électorales...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.