Rechercher
Rechercher

Tensions communautaires

Entre film et caricatures, l’Occident chavire

Condamnations unanimes de la décision de « Charlie Hebdo » ; nouvelles protestations dans le monde contre le film américain.

Critiqué même par la Maison-Blanche, « Charlie Hebdo » a vu son site Internet lourdement piraté hier et a été l’objet d’une plainte déposée au parquet de Paris par une association. Fred Dufour/AFP

La France a pris hier des mesures de sécurité anticipant un possible regain de colère des musulmans après la publication par l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo de caricatures du prophète Mohammad, alors que les manifestations contre le brûlot islamophobe produit aux États-Unis, L’Innocence des musulmans, s’étendent dans le monde. Les craintes se concentrent sur demain, journée de prière dans les pays musulmans et qui pourrait donner lieu à une mobilisation accrue contre l’Occident.

 

(Lire aussi : Après Washington, Paris appelle ses ressortissants au Liban à la « vigilance »)

 

La publication par Charlie Hebdo de dessins sur la controverse créée par le film, dont deux représentent le Prophète nu, a provoqué de vives réactions en série à l’étranger et en France. Al-Azhar, la plus haute autorité de l’islam sunnite, dont le siège est au Caire, a condamné ces caricatures « portant atteinte à l’islam et à son Prophète », et les islamistes d’Ennahda au pouvoir en Tunisie ont estimé que les musulmans avaient « le droit de protester » après « cette nouvelle attaque contre la personne du Prophète ». La Maison-Blanche, elle, a mis en doute le bien-fondé de la décision de Charlie Hebdo de publier ces caricatures. « Nous nous posons des questions sur le jugement qui a conduit à publier de telles choses », a déclaré le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney, tout en jugeant que cela ne pouvait justifer « en aucun cas la violence ». À Rome, l’Osservatore Romano, quotidien du Vatican, a dénoncé « de l’huile sur le feu » qui risque « d’ouvrir un nouveau front de protestation ».

Fermeture
Les autorités françaises ont immédiatement pris des mesures de sécurité, alors qu’en 2005 la publication de caricatures du Prophète dans un journal danois avait provoqué une longue vague de protestations dans le monde arabe. Le Quai d’Orsay a annoncé la fermeture demain des ambassades, écoles et consulats français dans une vingtaine de pays musulmans, même s’il n’y a pas de « menace avérée sur un quelconque établissement ». Dès hier les autorités yéménites ont renforcé la sécurité autour de l’ambassade de France à Sanaa, tandis que la dizaine d’établissements scolaires français de Tunisie étaient fermés à la mi-journée. Au Caire, une dizaine de fourgons de la police égyptienne et deux véhicules de pompiers équipés de canons à eau étaient stationnés autour de l’ambassade de France. Écoles et centres culturels français dans le pays doivent fermer aujourd’hui. À Paris, la sécurité a été renforcée autour de l’immeuble abritant la rédaction de Charlie Hebdo et une manifestation contre le film islamophobe devant l’ambassade des États-Unis, prévue samedi, a été interdite. Toutefois, une épicerie casher a été attaquée à Sarcelles, faisant un blessé léger et suscitant une vive émotion dans cette commune populaire de la banlieue parisienne, qui abrite une importante communauté juive. Aucun lien n’a cependant été établi par les autorités entre cette attaque et les tensions soulevées par le film islamophobe ou les caricatures publiées par Charlie Hebdo.


En réalité, les caricatures visent plus les auteurs du film islamophobe et les islamistes, plutôt que la religion musulmane elle-même. Et hier, les autorités françaises ont insisté sur le droit à la liberté de la presse tout en appelant chacun à la responsabilité. « La liberté d’expression est un droit fondamental, la liberté de caricature fait partie de ce droit fondamental », a relevé le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, tandis que son homologue aux Affaires étrangères, Laurent Fabius, jugeait que ces caricatures jetaient de « l’huile sur le feu ». Tout en condamnant des « dessins insultants à l’égard du Prophète », les organisations musulmanes ont appelé à ne pas céder à la « provocation ». Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a annoncé « la lecture d’un message » d’apaisement au cours de la prière demain.

Sacrifices
Par ailleurs, après une semaine de violences antiaméricaines, les États-Unis avaient annoncé mardi avoir pris « des mesures fortes » pour protéger leurs ambassades et consulats. Hier, les protestations contre le film islamophobe ont continué de se propager dans le monde arabo-musulman. Au Pakistan, environ 500 avocats ont réussi à pénétrer dans une zone très sécurisée où est située l’ambassade américaine. « Nous sommes prêts à sacrifier nos vies pour le Prophète », chantaient les manifestants. Les autorités pakistanaises ont, elles, décrété un jour férié national demain en l’honneur du prophète Mohammad. En Afghanistan, un millier d’étudiants ont manifesté pacifiquement à Jalalabad, la principale ville de l’est du pays, en appelant à « la mort de l’Amérique » et des « ennemis de l’islam », selon des témoins. En Asie, une première manifestation antiaméricaine a réuni plusieurs centaines de personnes au Sri Lanka : des femmes y frappaient des photos du président Obama à coups de manches à balai. Et les autorités des Maldives ont interdit aux habitants de visionner le film, sous peine de problèmes avec la justice.


En outre, le site de partage en ligne de vidéos YouTube a annoncé qu’il étendait à l’Arabie saoudite ses restrictions d’accès au film, déjà en vigueur en Égypte, et à la Libye où les violences avaient éclaté. L’ambassadeur des États-Unis en Libye et trois autres Américains ont été tués le 11 septembre dans l’attaque armée du consulat de Benghazi, un drame sur lequel la Libye et le FBI enquêtent. Hier, le directeur du Centre de lutte antiterroriste des États-Unis, Matthew Olsen, a qualifié de « terroriste » cette attaque, tout en assurant qu’elle avait été menée « de manière opportuniste ». Et à Benghazi, la tension est montée au sein des services de sécurité après la démission d’un haut responsable de la sécurité et le rejet par des officiers du limogeage de leurs chefs.
Enfin, le ministère allemand des Affaires étrangères a déconseillé à ses ressortissants dans les pays arabes de se rendre dans des lieux publics demain. Et le ministre des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a décidé d’envoyer son directeur des Affaires africaines, Egon Kochanke, au Soudan pour évaluer la reconstruction de son ambassade ciblée par des attaques de manifestants la semaine passée.

 

Pour mémoire

Nasrallah : La diffusion de la totalité du film islamophobe aurait des conséquences très graves


Nasrallah, une apparition à clés...


 

 


La France a pris hier des mesures de sécurité anticipant un possible regain de colère des musulmans après la publication par l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo de caricatures du prophète Mohammad, alors que les manifestations contre le brûlot islamophobe produit aux États-Unis, 

commentaires (16)

Vu que l'occident se montre si peu intelligent et provocateur (sciemment ou pas) vis-à-vis de la gestions des libertés qui ont été chèrement acquise, ce qui d'ailleurs démontre une continuité dans la crise de valeurs qu'il traverse depuis un certain temps, il serait donc temps de légiférer sur la question comme l'a si bien suggéré Le Sayyed des vraies valeurs et de la résistance Libanaise et régionale antisionite, vous l'aurez deviné je parle de lui, l'unique dans son genre, sa clémence H. Nasrallah.

Ali Farhat

16 h 40, le 21 septembre 2012

Tous les commentaires

Commentaires (16)

  • Vu que l'occident se montre si peu intelligent et provocateur (sciemment ou pas) vis-à-vis de la gestions des libertés qui ont été chèrement acquise, ce qui d'ailleurs démontre une continuité dans la crise de valeurs qu'il traverse depuis un certain temps, il serait donc temps de légiférer sur la question comme l'a si bien suggéré Le Sayyed des vraies valeurs et de la résistance Libanaise et régionale antisionite, vous l'aurez deviné je parle de lui, l'unique dans son genre, sa clémence H. Nasrallah.

    Ali Farhat

    16 h 40, le 21 septembre 2012

  • Qu’ils "s’aplatissent, qu’ils s’aplatissent" encore plus les Puinés d'Occident et d'Orient devant ces fanatiques islamistes, et on verra alors comment ils seront transformés en citoyens de seconde zone. Ceci sans même évoquer le cas des athées ; autant "Mécréants" qu'eux, bien sûr, au regard de ces islamistes fanatiques !

    Antoine-Serge KARAMAOUN

    13 h 22, le 20 septembre 2012

  • Il n'y a aucun contour à la liberté d'expression...mais il y a un contour à l'intelligence du coeur...celle qui dit,j'ai la liberté de la faire,mais je ne le ferais pas maintenant parce que c'est le bordel...que les esprits sont déjà échauffés,et que je risque de provoquer un drame...à l'abri duquel je suis,bien sûr(quoique,et c'est en çà que je recoannais un ceratin courage aux Charlies,un accident est si vite arrivé).Mais franchement,publier ce genre de choses,en plaine ébullition,ce n'est pas malin...c'est même idiot...voire plus..parcequ'un journaliste,fût il satyrique,est au courant de l'évolution du monde,non?Ctte histoire me laisse un profond malaise...Charlie Brown était plus humaniste que çà...

    GEDEON Christian

    12 h 35, le 20 septembre 2012

  • J'aimerais rajouter un détail Important: Voici plus de 50 ans que les peuples arabes ( chrétiens et musulmans surtout) ressentent une injustice à chaque véto US à l'ONU, suite à des agressions israéliennes. Ces peuples se sentent visés directement. Un ressentiment partagé comme quoi les USA entrainant l'occident, qui a reconnu entres autres Israel, les persécute..C'est un ressentiment.. On n'y peut rien. Vrai ou faux, c'est un fait. Voici ce même occident flirtant avec Israel, qui se met à caricaturer leur prophète, ridiculiser la religion... Oui, ce ne sont pas des actes officiels..Ce sont des "vilains" qui font ceci..Mais pour l'orient, non habitué à ce genre de laisser aller", cet orient musulman surtout ( mais CHRETIEN aussi) s'attendait et attend toujours que ces états pénalisent ce genre de délinquances...Oui il s'agit d'une délinquance que d'agresser des populations dans ce qu'il y a de plus profond. Donc, à mon avis, l'occident n'a qu'à s'en prendre qu'à lui même. A force de laisser faire, des forces occultes, des forces malsaines, des forces provocatrices depuis des décénnies, le retour de batons prévu est au rendez vous. La solution est simple: Trouvez une solution à la question palestinienne et déssinez des contours quant "à la liberté d'expression" pour qu'elle puisse être en harmonie avec le reste de la planète, dont des chrétiens orientaux et musulmans...qui vivent aussi en occident...

    Jean-Pierre EL KHOURY

    08 h 50, le 20 septembre 2012

  • Il faut que le monde dit "libre" ( Europe / Usa ) sache qu'il n'est pas possible de se moquer de tout. Il existe des barrières à ne pas franchir. Les chrétiens du PO/MO le savent. Les musulmans le savent. Certains journalistes, n'ayant ni foi, ni Dieu, se croient autorisés à critiquer des religions. Y compris les croyances chrétiennes. Stop. Il arrive un moment, où à force de focaliser sur la religion musulmane ( et ceci n'est pas innocent...Il existe des lobbies qui travaillent en sous-mains pour attiser des conflits religieux tout comme cela fut le cas au Liban et au PO/MO ). Pour éviter de tomber dans le piège, il s'agit de bien réfléchir et se poser la question " Quel intérêt y a t-il à focaliser, humilier, caricaturer" des symboles religieux? Surtout qu'en Islam, contrairement aux chrétiens, il est STRICTEMENT Haram de déssiner le prophète Mohammad. A partir de là, aux autres de "respecter" ceci. Pas la peine de faire des "nkéyétes" juste pour affirmer "qu'on est libres" Non. Nous vivons dans un monde mélangé où des chrétiens vivent en terres d'orient et des musulmans vivent en terres occidentales; Il faut penser à la paix sociale et civile. Il existe déjà assez de soucis ( chomage, crise, famine etc...) à résoudre. Pas la peine d'en créer de nouveaux, juste parce que certains n'ont aucun respect pour les croyants. Stop.

    Edmond Elias MOUKARZEL

    08 h 22, le 20 septembre 2012

  • Au plus ils "s’aplatiront" face à ces fanatiques islamistes, au plus ils les renforceront.

    Antoine-Serge KARAMAOUN

    07 h 22, le 20 septembre 2012

  • Charlie Hebdo est une saloperie qui se fait passer pour "presse". Profiteurs, ils essaient de se faire des sous, au dos des croyants. Evidemment, lorsqu'on est athée, on estime qu'ils ont le droit de pondre ce qu'ils veulent. Malheureusement non. Il existe des croyants et il faut prendre en considération les ressentiments de ces populations croyantes ( toutes religions confondues) de plus en plus nombreuses sur la planète (même en France).

    Viken GARABEDIAN

    06 h 35, le 20 septembre 2012

  • La réaction du monde musulman modéré doit être ferme et forte Comment? Les principaux établissements, monuments, galeries et grosses avenue ( je pense aux champs elysées) appartiennent à des quataris, saoudiens, koweitien.émiratis etc.. On ferme tout. On gèle tout. On vire tout le personnel (occidental pour la plupart). On vire tout le personnel occidental travaillant à Dubai etc et on recrute des arabes (et libanais) aussi compétents.. Vous verrez comment tout ce petit monde occidental se mettra à genoux et oubliera soudainement cette "liberté d'expression à sens unique": Lorsqu'il s'agit chrétiens et musulmans..On casse?" Vous verrez comment les USA va légiférer pour interdire toute humiliation faite aux religions Lorsque Hollande interdira à charlie hebdo et aux autres de jetter de l'huile sur le feu et que la presse se mette des limites pour garder la "paix civile" Je sais que des enjeux financiers seront en jeu pour toutes les parties mais les pays du pétrole pourront se permettre de fermer leurs entreprises des années...Ils sont assez riches pour cela. C'est tout simple pour eux. La liberté d'expression, j'y tiens à fond mais elle a des limites..Il s'agit aux occidentaux de les découvrir. Au liban, nous les connaissons déjà ces limites. Sinon, en europe, nous n'aurons que des intégristes musulmans, à terme. C'est ce que nous voulons éviter.

    jean-Pierre EL KHOURY

    06 h 27, le 20 septembre 2012

  • Lorsque TOUS les Musulmans apprendront, ou on leur apprendra, à qualifier les Croyants des autres religions de Croyants Chrétiens, Croyants Juifs, Croyant Boudhistes, etc... et n'emploieront plus le mot " Mécréant " , qui exprime et ravive l'appréhension et la haine et sert de mèche aux Musulmans extrémistes, et lorsque le témoignage des autres aura le même poids que celui des Musulmans, dans les instances judiciaires de leurs pays respectifs, et lorsque les Chrétiens pourront ériger des Églises partout, comme il en est permis aux Musulmans de le faire, un Grand Pas serait parcouru. Les autres différences laissées pour la discussion...

    SAKR LEBNAN

    05 h 54, le 20 septembre 2012

  • Sans mensonge, sans hypocrisie, sans détours, sans demi-mots non seulement inutiles mais nuisibles au sujet même, on a le devoir de dire ce qui suit : Il n'y a aucun doute que les auteurs du film 'Innocence des musulmans', dont Charlie Hebdo a profité tout simplement pour se vendre et faire du fric, sont des islamophobes. Il n'y a aucun doute que ce sont des personnes de mauvaise foi qui ont tendu un piège aux musulmans, sûrs que ces derniers auraient recours à des protestations violentes. L'intention de ces islamophobes étaient justement de prouver au monde que "les musulmans sont par essence des gens violents de par leur civilisation et leur culture", comme on entend dire dans TOUS les pays occidentaux et en ces termes mêmes. Aux attaques du 11 septembre 2001 à New York les américains, stupéfaits, se demandaient et demandaient : "Pourquoi nous haissent-ils tant". Il est temps que des autorités musulmanes au pouvoir religieux et moral incontestable en Orient et en Occident, ainsi que les pays musulmans, notamment les nouveaux pouvoirs islamques, se posent la même question, loin des démagogies et des surenchères : Pourquoi tant d'islamophobie dans le monde ? Ces autorités religieuses et ces Etats ont le devoir de chercher les raisons intrinsèques chez eux-mêmes, qui provoquent cette vague immense d'islamophobie dans le monde. Sans cela, le choc de civilisations en cours prendra des proportions gigantesques.

    Halim Abou Chacra

    05 h 02, le 20 septembre 2012

  • je pense qu'ils auraient du retarder la parution des caricatures, surtout en ce moment

    Talaat Dominique

    04 h 51, le 20 septembre 2012

  • L'Intégrisme fait de plus en plus moult nouvelles victimes en la personne de pleins de gens dans le monde entier. C’était prémonitoire, et c’est à vous pousser à jeter l’éponge vu leurs vociférations et leurs braillards à tous ces "Malsains" fanatiques ! Qui se sont emparés avec délectation du positionnement Sain de tous les Humains Laïcs, y trouvant la preuve de ce qu’ils savaient depuis longtemps, à savoir que toute société Saine est "rongée par le Mal Laïc !". Et à l’heure où l’on parle, on ignore encore le nombre de "Malsains" outrés et effarés, par des Sains "boostés" à la Saine Laïcité ! Bref, de la "couardise" présumée à "l'opportunisme" allégué, de la "compromission" consentie à la "collaboration" confirmée, toutes "Laïques !?" n'est-ce pas, tout y est passé ! Mais bon, passons. Rien ou pas grand-chose de nouveau dans cette complainte agressive ressassée avec l’assurance hargneuse du "bon! droit" sunnito-christo-chïïto-judaïco-boudhisto-hidouïste". Ces "non-harmonieux lilliputiens hypophysaires" Illuminés, cravatés ou pas, enturbannos-ensoutanés ou pas, avec ou sans kippa, n’ont pas encore pigé que la confirmation de la Laïcité était inscrite dans le déploiement de la Démocratie et de la Liberté, et non de leur système "Malsain" religio-intégriste archaïque, rétro-ancien moudééél pathétique et triste, "ahurisso-abrutissant" malgré son positionnement Pseud-pro-Libération de l’être humain.

    Antoine-Serge KARAMAOUN

    04 h 35, le 20 septembre 2012

  • Est-ce l'Occident qui chavire, ou plutôt le Moyen Orient qui coule ?

    SAKR LEBNAN

    04 h 09, le 20 septembre 2012

  • Fachos, les Anti-Charlie Hebdo.

    Antoine-Serge KARAMAOUN

    03 h 38, le 20 septembre 2012

  • Entre fanatisme et le droit à la liberté de la presse tout se confond dans ce monde qui semble chercher un argument pour déclencher une guerre de religion comme le prévoit d' ailleurs un grand nombre d'historiens pour bouleverser toutes les normes actuelles . Antoine Sabbagha

    Sabbagha Antoine

    00 h 43, le 20 septembre 2012

  • Quel succès pour Charlie Hébdo ! même la Maison Blanche s'abaisse à commenté un petit journal satyrique français...! qui a fait des caritures d'un prophète que personne n'a vu ...! est ce le retour de l'inquisition...?

    M.V.

    00 h 11, le 20 septembre 2012