Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Georges Ibrahim Abdallah, citoyen d'honneur d'une petite ville du nord de la France

Le maire de Grenay compare le cas du prisonnier libanais à celui de Nelson Mandela.

Georges Ibrahim Abdallah lors de son procès le 3 juillet 1986 à Lyon, en France. Photo archives/

Le Libanais Georges Ibrahim Abdallah, incarcéré en France depuis 27 ans pour complicité dans l'assassinat de deux diplomates, a été fait citoyen d'honneur de la petite ville de Grenay (nord), en soutien à sa demande de libération, a-t-on appris vendredi auprès de la mairie.

 

"La décision a été prise à l'unanimité par le conseil municipal, afin de dénoncer la situation d'injustice qui est faite à ce prisonnier, légalement libérable depuis plus de 10 ans, et qui pourtant est toujours maintenu en prison", a déclaré Christian Champiré, maire communiste de Grenay (environ 6.600 habitants).

 

Engagé auprès du mouvement palestinien radical FPLP (Front populaire de libération de la Palestine), Georges Ibrahim Abdallah, 59 ans, avait été arrêté le 24 octobre 1984 et condamné à perpétuité en 1987 pour complicité dans les assassinats en 1982 à Paris de deux diplomates, l'Américain Charles Robert Day et l'Israélien Yacov Barsimantov. Depuis 1999 il peut légalement déposer une demande de libération conditionnelle.

 

"La France refuse de le libérer uniquement en raison de ses opinions politiques, alors même que le dossier contre lui est vide", a-t-il ajouté, comparant le cas de Georges Ibrahim Abdallah à celui de Nelson Mandela.

 

En mars, une ville voisine, Calonne-Ricouart (6.000 habitants) avait également nommé Georges Ibrahim Abdallah citoyen d'honneur.

 

Une nouvelle demande de libération conditionnelle, la huitième, a été déposée en janvier par la défense du prisonnier libanais, incarcéré à Lannemezan, dans le sud-ouest de la France. La précédente demande de M. Abdallah avait été rejetée en mai 2009, la justice qualifiant le détenu d'"activiste résolu et implacable" risquant de reprendre son combat révolutionnaire en cas d'expulsion vers le Liban.

 

 

Pour mémoire : 


Le dossier de Georges Ibrahim Abdallah s’invite aux entretiens de Mikati en France

 

 

 


Le Libanais Georges Ibrahim Abdallah, incarcéré en France depuis 27 ans pour complicité dans l'assassinat de deux diplomates, a été fait citoyen d'honneur de la petite ville de Grenay (nord), en soutien à sa demande de libération, a-t-on appris vendredi auprès de la mairie.
 
"La décision a été prise à l'unanimité par le conseil municipal, afin de dénoncer la situation d'injustice...

commentaires (3)

N'importe quoi ce maire. Même si c'est pour exprimer son soutien à sa libération conditionnelle, ça fait quand même désordre de faire d'un criminel un citoyen d'honneur.

Robert Malek

07 h 53, le 15 juin 2012

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • N'importe quoi ce maire. Même si c'est pour exprimer son soutien à sa libération conditionnelle, ça fait quand même désordre de faire d'un criminel un citoyen d'honneur.

    Robert Malek

    07 h 53, le 15 juin 2012

  • Quand les crimininels sont transformé en victime ,ça fait bizarres...

    M.V.

    07 h 19, le 15 juin 2012

  • Georges Ibrahim Abdallah rêve anarchique justice quand tu nous tiens. Nazira.A.Sabbagha

    Sabbagha A. Nazira

    06 h 32, le 15 juin 2012

Retour en haut