Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Le père Dall’Oglio va quitter la Syrie à « la demande des autorités »

Le père Paolo Dall’Oglio, un jésuite italien engagé depuis une trentaine d’années dans le dialogue entre chrétiens et musulmans, a déclaré hier qu’il quittait la Syrie « à la demande de l’Église et des autorités » syriennes, dans un entretien téléphonique avec l’AFP, depuis le monastère syriaque catholique de Mar Moussa, en précisant que le monastère resterait ouvert.
La véritable raison du départ du père jésuite semble être une « lettre ouverte » qu’il a adressée en mai à l’émissaire international Kofi Annan, dans laquelle il souhaitait un « authentique changement démocratique » et « un changement dans la structure du pouvoir » à Damas, ainsi qu’une multiplication par dix du nombre de Casques bleus pour protéger les civils. Cette lettre a été considérée comme « la goutte d’eau » par les autorités syriennes qui ont décidé de l’expulser, ont indiqué ses proches.
« Une descente aux enfers a commencé en Syrie », a par ailleurs dénoncé le nonce apostolique en Syrie, Mgr Mario Zenari, affirmant que les chrétiens doivent jouer un « rôle de passerelle » et récusant qu’ils soient victimes de persécutions particulières. Dans une interview à Radio Vatican, le nonce a refusé de se prononcer sur le terme de « guerre civile ».

 

Lire aussi

Les rebelles de Qousseir répondent au Vatican : "Nous vivons en harmonie avec nos frères chrétiens"


Le père Paolo Dall’Oglio, un jésuite italien engagé depuis une trentaine d’années dans le dialogue entre chrétiens et musulmans, a déclaré hier qu’il quittait la Syrie « à la demande de l’Église et des autorités » syriennes, dans un entretien téléphonique avec l’AFP, depuis le monastère syriaque catholique de Mar Moussa, en précisant que le monastère resterait...

commentaires (5)

Il s'est planté...et pourtant c'est un mec hors du commun...

GEDEON Christian

05 h 31, le 15 juin 2012

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Il s'est planté...et pourtant c'est un mec hors du commun...

    GEDEON Christian

    05 h 31, le 15 juin 2012

  • Padre Dall'Oglio n'est pas un terroriste, c'est un prélat étranger qui a dépassé les limites consentis à son rôle et à son ministère. Dans ce cas, il serait préférable qu'il rentre chez lui. Il ne faut nullement douter du fait que les autorités Chrétienne de la Syrie aient donné leur feu vert à sa juste expulsion du pays!

    Ali Farhat

    15 h 02, le 14 juin 2012

  • Ce père Paolo Dall'Oglio est tout simplement un terroriste. Comme les centaines d'enfants massacrés. Qu'il s'estime heureux que le régime ne lui a pas réservé le même sort que celui de ces derniers.

    Halim Abou Chacra

    10 h 21, le 14 juin 2012

  • Pauvre père "jésuite" ! Il se croyait encore au 19ème.... vers 1840-1860.

    Antoine-Serge KARAMAOUN

    10 h 02, le 14 juin 2012

  • Je ne sais pas si le mot de passerelle convient...trait d'union ce serait mieux...parceq'une passerelle tout le monde marche dessus,n''est ce pas?

    GEDEON Christian

    06 h 25, le 14 juin 2012