Rechercher
Rechercher

Liban

Laurent Fabius clôture sa visite à Beyrouth : Le régime d’Assad fait preuve d’une brutalité inqualifiable

L’ancien Premier ministre français et Rita Maalouf, candidate suppléante du candidat PS de la dixième circonscription des Français à l’étranger.

Laurent Fabius, ancien Premier ministre français et ancien président de l’Assemblée nationale, a clôturé samedi sa visite au Liban, effectuée à la demande de François Hollande, candidat socialiste aux prochaines élections présidentielles françaises. Il a participé à une réunion de campagne organisée par la section du Parti socialiste (PS) français au Liban.
L’ancien Premier ministre a fermement condamné les massacres en Syrie. « Le régime de Bachar el-Assad fait preuve d’une brutalité inqualifiable », a-t-il dit, appelant à un renforcement du rôle des Nations unies. Le printemps arabe ou les printemps arabes ne peuvent qu’avoir le soutien du Parti socialiste, a-t-il par ailleurs affirmé. Mais selon lui, la communauté internationale se doit d’être vigilante, des élections libres étant une condition nécessaire mais non suffisante à l’établissement d’une démocratie.
Laurent Fabius a insisté sur la présence française au sein de la Finul et s’est engagé à maintenir les effectifs français au Liban si François Hollande est élu président de la République. Il a salué en outre la décision du gouvernement libanais quant au financement du Tribunal spécial pour le Liban (TSL). Il s’est également exprimé sur la ligne politique proche-orientale qu’adopte le PS. Il a condamné fermement la dissémination de l’arme nucléaire, considérant que les activités nucléaires de l’Iran représentent un grave danger.
Concernant la campagne présidentielle en France, en mai prochain, Laurent Fabius a estimé que le PS est bien engagé. Il a déploré le bilan quinquennal du (président français) Nicolas Sarkozy et s’est dit confiant quant aux échéances électorales, affirmant que le PS s’inscrit bien dans une dynamique de victoire.
À souligner que la rencontre avait débuté par une allocution de Rita Maalouf, candidate suppléante de Jean Daniel Chaoui à l’élection législative de la Xe circonscription des Français à l’étranger (une circonscription qui englobe le Liban et de nombreux autres pays).
Après sa visite au Liban, M. Fabius s’est rendu à Doha. Avant son départ, il s’est réuni avec plus d’une cinquantaine de ressortissants français.
Laurent Fabius, ancien Premier ministre français et ancien président de l’Assemblée nationale, a clôturé samedi sa visite au Liban, effectuée à la demande de François Hollande, candidat socialiste aux prochaines élections présidentielles françaises. Il a participé à une réunion de campagne organisée par la section du Parti socialiste (PS) français au Liban.L’ancien Premier...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut