Rechercher
Rechercher

Liban - Liban

Khoury : La dégradation environnementale au Liban coûte plus de 800 millions de dollars

Le ministre de l’Environnement, Nazem Khoury, a déclaré que d’après le rapport 2011 de la Banque mondiale, « le prix de la dégradation environnementale au Liban dépasse les 800 millions de dollars annuellement, c’est-à-dire 3,7 % du PIB ».
Dans une allocution prononcée au cours d’une conférence organisée par l’ONG Chance, à l’occasion de la Journée mondiale du cancer célébrée le 4 février, M. Khoury a souligné la nécessité de nouvelles lois susceptibles de consacrer le droit de l’homme à un environnement sain.
M. Khoury a par ailleurs insisté sur l’importance de la prévention « qui constitue d’ailleurs l’un des principes primordiaux consacrés dans la loi sur la protection de l’environnement ». Dans ce cadre, le ministre a annoncé que plusieurs projets de décret ont été soumis au Conseil des ministres, notamment le projet de décret sur les études d’impact environnemental et celui sur l’impact environnemental stratégique. Exprimant le souhait que ces deux projets de décret soient avalisés, M. Khoury a expliqué qu’une deuxième initiative consiste à faire promulguer une série de projets de loi, prévoyant notamment la création d’un parquet écologique. « Ce projet de loi a été avalisé en Conseil des ministres et doit être soumis prochainement au Parlement », a-t-il précisé.
Et de conclure en insistant sur l’importance d’une coopération entre le ministre de l’Environnement et la société civile.
Le ministre de l’Environnement, Nazem Khoury, a déclaré que d’après le rapport 2011 de la Banque mondiale, « le prix de la dégradation environnementale au Liban dépasse les 800 millions de dollars annuellement, c’est-à-dire 3,7 % du PIB ».Dans une allocution prononcée au cours d’une conférence organisée par l’ONG Chance, à l’occasion de la Journée mondiale du cancer...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut