L’édito de Abdo CHAKHTOURA

Le sordide marchandage

Le bloc-notes de Abdo Chakhtoura
09/08/2011

Il aura fallu que s’égrène lentement et interminablement, sous leurs yeux placides, calculateurs et faussement endormis, le chapelet sanglant des villes syriennes livrées à une soldatesque sans pitié et aux chabbiha de sinistre besogne pour qu’enfin se réveillent certains pays arabes de leur nirvana aux vapeurs pétrolières.
Il aura fallu plus de deux mille tués, des dizaines de milliers d’arrestations et des disparitions par centaines pour que le cruellement bien nommé monsieur Arabi, nouveau secrétaire général de la Ligue arabe (encore très loin, elle, de faire sa propre révolution), entende les appels au secours, les cris de détresse, de désespoir et de douleur (sic) des centaines de milliers de ses virtuels administrés syriens, pilonnés par les chars et pour certains écrasés sous leurs chenilles, selon les témoignages de centaines de rescapés chanceux.
Pour que, d’un seul coup, à quelques heures d’intervalle, le Conseil de coopération du Golfe, la Ligue arabe et le roi Abdallah d’Arabie, bien loin à la traîne de la Turquie d’Erdogan, adoptent un langage clair et mettent en demeure le régime d’Assad d’arrêter les massacres et de choisir entre la sagesse ou le chaos.
Pour excuser cette réaction tardive, ils expliquent à demi-mot, en ayant l’air de ne pas vouloir le dire, qu’ils ont donné le temps, mais en vain, à la diplomatie de faire son œuvre. En fait, ce qu’ils ne veulent pas dire, c’est qu’ils avaient engagé des discussions, mais en fait un marchandage avec le régime baassiste des Assad, faisant miroiter une rallonge de quelques années à un règne vieux d’un demi-siècle s’il adoptait quelques réformes et surtout – là est le véritable bazar – s’il récusait son alliance stratégique avec l’Iran.
Ils ne veulent pas dire non plus que leur protecteur américain n’avait pas chômé aussi, promettant à Téhéran, dans la foulée, une mainmise totale sur l’Irak, amputé évidemment de son Kurdistan pétrolifère, s’il mettait un terme à l’invasion perse rampante de ce qui reste de son pré carré arabe.
Sont-ils aussi naïfs pour croire que Bachar el-Assad a perdu ce reste de lucidité, sinon d’intelligence, pour savoir qu’il a déjà été trop loin ? Qu’en fait, désormais, c’est son va-tout qu’il joue dans sa fuite en avant, tablant, à tort, sur la force qui a été jusqu’à présent son amie ?
Ont-ils vraiment cru que le maître de Damas va avaler la couleuvre, lui qui voit déjà se profiler au loin la menace d’une cour pénale internationale et que son salut reste, de son point de vue, tributaire comme dans le passé d’une répression sans faille ?
Que dire alors de ses ayatollahs d’alliés ? Ont-ils sérieusement espéré, Occidentaux et Arabes réunis, que Téhéran allait se suffire d’un Irak déjà anschlussé (sont-ils amnésiques à ce point ?) et s’arrêter en si bon chemin dans son équipée conquérante à bon compte, jusqu’au dernier des Arabes... Libanais compris ?
Maintenant ils y vont carrément de front puisqu’ils ont compris l’enjeu. Aider le peuple révolté ou prendre le risque de se retrouver dorénavant face à un axe syro-iranien plus puissant que jamais, qui balaie tout sur son passage. C’est donc à l’échec de ce sordide marchandage que les braves Syriens devront peut-être un jour la fin de leur cauchemar.
Au Liban, en attendant, le Hezbollah et son menu fretin d’acolytes locaux, au gouvernement et ailleurs, menacent de leurs foudres, sinon déjà de leurs armes, les détracteurs libanais de leur ami syrien. Et leurs partisans tabassent dans la rue, en plein Hamra devant les forces de l’ordre livides d’impuissance, les quelques malheureux manifestants qui osent conspuer Assad Jr devant sa propre ambassade.
Pauvre pays. Si c’en est encore un !

P.-S. : Saad Hariri, vous vous en souvenez ? Oui, l’ancien Premier ministre du Liban. Lui-même, celui dont le père a été assassiné ainsi que les meilleurs d’entre nous et d’autres Libanais libres pour les faire taire. Il a fini hier par se rappeler à notre bon souvenir – toujours d’aussi loin – par une déclaration tonitruante sur la véritable tragédie que vit le peuple de Syrie. Qu’il en soit remercié. Mais si son absence n’est pas vraiment due à des raisons sécuritaires comme il le dit, qu’attend-il pour rentrer partager le quotidien de ses troupes, cette nouvelle minorité qui défend ici sur place, sans lui depuis un long (trop long) moment, la mémoire de son père ? Et encourager ceux des Libanais qui sont sommés de choisir entre « sécurité et justice » ?
Sinon, se fendre d’un mot d’explication logique et convaincant ; vous le devez à tous, Monsieur Hariri !

 

A. C.

À la une

Retour à la page "Bloc-Notes"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

GEDEON Christian

Ben Roy....contrairement à certains qui sont éblouis par ta réaction,moi,je la désapprouve,et sans réserves...Au nom de quoi exclus-tu Saad Hariri de la vie politique du Liban?C'est çà la varie question!Au nom de quoi?Et pourquoi toute cette haine,à peine dissimulée...le Liban traverse une phase tellement dangereuse qu'il a besoin de tout le monde,y compris Saad Hariri...La Syrie est la Syrie,et le Liban est le Liban...les allégeances des uns et des autres sont bien connues...et je te rappelle que Ahmadinedjad s'est fait sévèrement tacler par ses mollahs(mous du cervaeu) parcequ'il a dit qu'il envisagea

ABI-SALIM Karim

Mais M. ROY ALLAM, c’est bien à d’autres INTERNAUTES que je m’adressai et auquel vous avez même répondu, mais il semble que c’est bien vous qui lisez partiellement et Uniquement les "Morceaux" qui vous intéressent dans la réaction de CES Internautes qui, malgré que vous ne l’avez "sûrement pas loupé", parle bien du P.S. de M. chakhtoura pour l’approuver, alors que moi je ne l’approuve pas ce P.S ! A moins que vous n’approuviez-vous aussi le "Retour" de M. Harriri et que vous venez ainsi intervenir pour "théoriser" ICI sur Votre "Notion du Courage" laquelle, et si vous êtes si "courageux que ça?", vous donnera ainsi une "petite occasion" en or d’y aller au Liban et de nous montrer par là "votre courage !" pour alors "Balancer" comme vous le dites si bien, à la figure du "petit monde" tel un grand Cadoudal, votre "rêve" ; mais au Liban cette fois ! ! Ou plutôt que vous vous êtes senti "Piqué" ou Visé par le mot "CACHE", et vous intervenez ainsi dans une réaction qui ne vous était nullement adressée mais "Concernait" d’autres Internautes qui ont eu le même "élan" que Vous envers M.Hariri ! A moins aussi que vous ne vous sentiez une "âme ? !" d’avocat . . des "causes . . désespérées" ! Comme quoi. . .

Anastase Tsiris

- Vous n'allez pas attendre trop longtemps, Monsieur Roy Allam, croyez-moi, pour entendre d'un certain grand crush, pire que tous ceux que nous avons vécus ces dernières années et que nous vivons actuellement. Ce sera un Méga Crush !

Anastase Tsiris

chams selim

Mon cher Roy
Ta vision et ta sagesse m'eblouissent ,continue ,tu es sur la bonne voie surtout que tu evites avec grace les petites embuches que les autres essaient de semer..
selim chams

roy ALLAM

M Abi Salim, ce n'est pas un internaute caché à l'étranger qui le demande mais bien M Chakhtoura (il est DG adjoint de LOLJ et donc bien présent à Beyrouth) qui le suggère dans le PS de son article que vous avez peut être partiellement lu. Je ne peux d'ailleurs que souscrire à cette vision des choses. La menace de mort plane sur nous tous et sur certains assurément plus que d'autres. Mais il y a toujours moyen d'y remédier. C'était un cri du coeur de M Chakhtoura en faveur de M Hariri car il le soutien. Même si ce n'est pas mon cas j'estime qu'il n'y a pas de demande plus légitime. Si une chose est sure dans la vie c'est bien la mort (avec les impôts plaisantent les anglais). Et puis comme a dit le grand Cadoudal, balançant à la figure de Napoléon sa demande de grâce, "je ne pouvais rêver d'une aussi belle mort". Mais il faut avoir son courage.

Roy ALLAM

ABI-SALIM Karim

Mais quelle "mauvaise attitude" de "Certains INTERNAUTES Cachés" à l'étranger bien en sécurité et qui "OSENT" encore demander au GRAND Saad Hariri de RENTRER ! C'est "HORRIBLE".

roy ALLAM

Je vous remercie M Massabni pour votre mot et votre soutien.
M Tsiris, je pense et non je rêve -car ce n'est pas un espoir que je fonde, mais bien une vision objective de la réalité- que la Chine dérobera dans les 10 prochaines années le leadership économique aux US. Comme vous le savez elle a déjà dépassé le Japon et s'inscrit donc au deuxième rang. Elle détient par ailleurs une grosse partie de l'endettement abyssale des US qui a récemment valu à ce dernier un "down-grade" de S&P. Elle se distingue du précédent challenger des US (le Japon) par un vaste marché convoité par les industriels du monde entier. Elle est déjà le premier marché de l'automobile position longtemps tenu par les US. Et pour en revenir à ce qui nous occupe elle est un partenaire économique essentiel de l'Iran qui lui fourni le pétrole. Le centre de gravité du monde de demain basculera inexorablement vers l'Asie. Ne pas l'admettre serait se bercer d'illusions.

Roy ALLAM

Ibtihaj Theofile Massabni

Je suis entièrement d'accord avec messieurs Roy Allam et André Jabbour que je salue au passage . Je lis souvent leurs réactions sensées que j'approuve . Je suis aussi de l'avis de monsieur Abdo Chakhtoura sur son P.S : ...

VESPA-DABBOUR Maya

- - - - - Mais ENFIN ! !, POURQUOI toute cette préoccupation et inquiétude d'une partie des Libanais pour la Syrie et les affaires Syriennes ! ! Ces mêmes Libanais qui avaient organisé des manifestations quotidiennes pour que la Syrie RESTE au Liban et NE cesse de s'immiscer dans ses affaires intérieures et surtout Ne retire pas ses troupes ce qu'elle a soi-disant fait depuis 5 ans alors qu’ON voit bien toutes les armes qu’ELLE a laissé traîner derrière ELLE chez un "Certain camp" et dans "certains Camps" ! ! ! Et ce, bien sûr, "les NULS" qui LUI disaient : MERCI LA SYRIE ! Alors c’est Logique pour leurs "Têtes" de "SE MELER" car ils SUIVENT évidement "l’Agenda Caché Syrien" ! ! ! Serait-ce ceci NOTRE Cauchemar, LEUR "Fanatique Rêve" de cette Hypothétique "fusion" SI "Pathétique" avec LEUR "bien-aimée" Syrie ALAOUÏTE comme il murmure entre EUX dans les "Tréfonds" des coulisses des DEUX SEULES chancelleries qui LEUR "reste" à CES DEUX-là ! ! ! ! ! Et ce pour en finir ; mais donc CE n'est qu'UN de LEURSinnombrables "rêves" bien-sur ; avec LA GRANDE Majorité des Véritables Libanais, et pouvoir "Espérer", "LES Niais", contrer l'influence Certaine, ENORME et Grandissante de l’Amérique d’Obama dans NOTRE région et surtout CHEZ NOUS au Liban en contre partie de ce qu'ils Ont et Vont encore perdre en IRAN, en SYRIE et bien sûr PARTOUT dans NOTRE REGION . . . . .

Petrossou

Excellent article M. Chakhtoura car il présente les affaires de la région telles quelles, crues, mises a nue, sans pudeur aucunes! Je relève deux points:
1- La réaction des "Arabes": Quand est ce que les Arabes ont ils réagis a quoi que se soit? Le Liban s'est fait taper dessus par les Palestiniens, les Syriens, Les Israéliens, Les Américains, les Français, les somaliens, les Libyens, les Égyptiens, les ... et j'en passe! Je ne me rappelle pas avoir vu une réaction de la part des Arabes en faveurs du Liban.
2- La réaction de l'Occident: Ils se seraient fais un plaisir de lui faire ravaler ses dents a Bashar mais s'il interviennent il deviennent vite fait des croisés sionisto-americano-impérialistes et ils ne s'en sortent plus.
ous les regimes doivent changer et se diriger vers des democratie a l'occidentale. Une nouvelle ligue arabe s'impose et elle doit conduire a un nouveau CCMO (Comite de cooperation du Moyen Orient) similaire a celui de l'Europe.

MOUJABER Alphone

Alors M. Abou-Chakra !, si le Liban et Saad Hariri seraient devenus respectivement, et d'après vous, le Tibet et le Dalaï-Lama vu "l'Abscence" de S. Hariri ; qu'en est-il alors de H. Nassrallah "DISPARU" lui depuis 2006 déjà ! Il est peut-être plus "malin" n'est-ce pas ? ou plutôt plus "PRUDENT" ! ! ! Comme quoi.

Anastase Tsiris

- Ceux qui rêvent de la Chine comme première puissance économique mondiale, vont rêver pour longtemps. Et, les rêves sont, bien sûr, permis. Attendez-vous plutôt à de grandes surprises !

Anastase Tsiris

joseph Abi Najem

Tous les marchandages servent les interets economiques des pays concernes,sauf les marchandages des Chretiens libanais.Divises comme ils le sont ,et a la traine derriere les axes sunnites ou chiites,par interets personnels,au lieu de s'unir dans l'interet du Liban et faire pencher la balance en leur faveur,et se repositionner en vrais leaders d'un pays modele ?

carlos achkar

M.Chakhtoura, non Saad Hariri ne doit pas rentrer au Liban car sa vie est en danger. Vous savez très bien qui sont les assassins de son père. Ceux là devront partir avant le retour de S.Hariri au Liban. L'attente ne sera que de 2 à 3 mois. Le jour où la Syrie sera libérée, le Liban le sera à son tour de tous ces assassins.
Carlos Achkar

MOUJABER Alphonse

M. H. ABOUCHAKRA,
Vous cherchez quoi? Que M. HARIRI tombe entre les mains "d'ASSASSINS" ! Et SVP votre Comparaison avec le Tibet est vraiment "MAL PLACEE", n'est-ce pas ? Vous parlez de "Dalaï-Lama" ? Alors si c'est ainsi H. NASRALLAH en serait UN depuis 2006 ? ! ! ! Vous avez Compris ? Il n'APPARAIT pas lui AUSSI parcequ'IL SAIT bien LUI ce qui l'ATTENDRAIS ! COMPRIS ? ! ! ! Ou bien il faudrait un service COMPLET de Petites Cuillères.

Sabbagha Antoine

Le marchandage politique du Moyen Orient tourne autour du pétrole . Le mot d ’ordre américain arracher le pétrole aux arabes pour qu’ ils retournent sur leurs chameaux , et garder les libanais experts en guerre civile avec leurs chefs politiques alimenter les guerres civiles de leurs ports comme en 1975 . Vraiment triste .

Antoine Sabbagha

JABBOUR André

- - Mais enfin , pourquoi toute cette préoccupation et inquiétude d'une partie des Libanais pour la Syrie et les affaires Syriennes !! Ces mêmes Libanais qui avaient organisé des manifestations quotidiennes pour que la Syrie reconnaisse le Liban et cesse de s'immiscer dans ses affaires intérieures et surtout , retire ses troupes , ce qu'elle a fait depuis plus de 5 ans !! Alors de quoi je mêle , et que nous cachent-ils comme agenda politique ! Serait-ce une fusion avec la nouvelle Syrie SUNNITE comme il se murmure dans les coulisses des Chancelleries pour en finir avec une partie essentielle des Libanais et pouvoir contrer l'influence grandissante de l'Iran dans la région et surtout au Liban , en contre partie de ce qu'ils ont perdu en Irak ... ?

roy ALLAM

Peu de gens se sont émues dans le monde et en particulier en Syrie lorsque la soldatesque pilonnait les populations civiles retranchés dans ses abris. Je ne m'émouvrai donc pas de la répression brutale d'une contestation qui comprend dans ses rangs certaines barbes mais aussi l'artisan de la politique syrienne du Liban un certain M Khaddam, haineux et criminel. Vous citez plusieurs raisons très certainement fondées pour lesquels les Etats du golf ont temporisé avant de condamner fermement le régime syrien. Je crois cependant qu'en condamnant ainsi les débordements, ils se sont d'une certaine manière fixé une limite à leur propre gestion de la contestation populaire, ce qu'ils rechignaient à faire jusque là. La cohérence voudrait en effet qu'ils convoquent aussi leurs ambassadeurs du Yémen et de Bahrain ce qu'ils ne feront sans doute pas. Il y a donc très peu de substance dans cette nouvelle attitude des Etats du golf, plutôt une posture dictée par leur mentor et ils sont bien loin d'avoir franchi le Rubicond de la démocratie et de la liberté d'expression. Il est vrai enfin que l'axe régional formé par l'Iran et la Syrie rivalise très fermement avec celui de l'AS & Co. Ces derniers sont soutenus comme une branche morte par les US. L'Iran quant à lui est un partenaire économique de premier ordre de la Chine, bientôt première puissance économique mondiale.

Roy ALLAM

Halim Abouchakra

J'aurais tendance à croire, M Chakhtoura, que, surtout en ce moment transitoire et flou, les Arabes en général baignent dans la médiocrité et sont incapables et de marchandage propre et de "marchandage sordide". Plus que jamais, me semble-t-il, pour comprendre et prévoir, il faudrait scruter ce que trame, comme elle l'a fait en Irak et comme vous le soulignez très bien, l'alliance objective entre les mollahs d'Iran et Israel, dont les intérêts supérieurs sont l'unique baromètre selon lequel se meuvent les USA dans cette région maudite du Proche-orient. L'évolution des choses dépendra de la résistance du vaillant et digne peuple syrien avec lequel le régime baassiste a rompu de manière arrogante et bête. Cela dit, absolument rien ne justifie l'absence, qui a trop duré, de l'ancien président du Conseil, Saad Hariri. Ni le Liban est le Tibet, ni lui-même est le Dali Lama. Sa présence est absolument nécessaire, ainsi que la mise en place urgente du Conseil national du 14 Mars, que ce mouvement avait annoncé et qui regrouperait toutes les forces le constituant. A quand ce Conseil qui prouverait que l'ère du blablabla est révolue ?

Charles allam

Pauvre Liban. Ce n'est plus un pays. Un pays ou on peut vivre et dont on est fier.

KARAMAOUN Antoine-Serge

Avec la défaite momentanée actuelle de Hariri et du 14 Mars, la Puissance "Despotique" Syrienne ne comprit pas "le Secret" que le Liban devait, coûte que coûte, maintenir la paix momentanément avec elle pour pouvoir mener à bien sa nouvelle Révolution du Cèdre. Ainsi, le peuple syrien qui a commencé la lutte pour sa Révolution Démocratique sera livré à la "Puissance Despotique Assadique" ; et, en même temps, cette Révolution Syrienne dont le sort sera subordonné à celui de la Révolution Libanaise, sera momentanément privée de son apparente autonomie et de son apparente indépendance à l'égard de la nouvelle grande Révolution du Cèdre. Le Syrien ne doit être Libre tant que le Libanais restera Esclave ! Surtout que la "victoire" actuelle du "Parti du Fakih" a fait prendre au Liban une forme et une tournure telle, que tout nouveau soulèvement révolutionnaire chez Lui sera immédiatement le signal d'une Révolution Régionale Totale autour de Lui. La nouvelle Révolution Libanaise du Cèdre sera obligée de quitter aussitôt son terrain national et conquérir le terrain syrien et même régional, le seul où pourra l'emporter la Révolution Arabe de la "Nahda Politique" du XXI° siècle. Ce n'est donc que par la défaite de Mai 2008 et maintenant par celle "du dégommage" de Hariri au profit de Mikati que seront créées les conditions permettant au Liban de prendre l'Initiative de la Révolution Arabe. Ce n'est que trempé dans le sang des victimes des attentats et des victimes de Mai 2008 que le drapeau de la Révolution du Cèdre sera le seul drapeau Libanais et deviendra le drapeau de la Révolution Syrienne, le drapeau de la Liberté Libanaise et Syrienne ; de l’Homme Libre Syrien et Libanais ! La Révolution du Cèdre est Morte ! Vive la Révolution du Cèdre ! La Révolution Syrienne est Morte ! Vive la Révolution Syrienne ! "C’est Ici qu’est la Rose, c’est Ici qu’il faut Danser !"
P.-S. Monsieur Chakhtoura, analyse et positionnement fort courageux et venant du cœur mais qui vous mène, dans votre P.-S., à ne pas voir que si Saad Hariri n’est pas présent pour le moment au Liban, c’est parce qu’effectivement sa vie est en réel danger avec des "gens pareils", et pour preuve le triste sort "Qu’ils" ont déjà réservé à son père ; et que s’il ne "l’avoue" pas pour le moment, c’est pour ne pas prêter le flanc "Aux assassins" en se jetant aveuglément dans "leurs GUEULES de loups" et surtout NE PAS démoraliser ses Propres Troupes ! Ce n’est vraiment pas le "Moment" : de rentrer !

georges amiouni

L'analyse est très bonne mais votre écriture est pleine de fiel.Même si vous dites vrai,plus personne ne s'en soucie.Oui pauvre pays comme vous dites

Shermine Andarii

Effectivement pourquoi faut-il tant de morts pour finir par condamner.Vous avez raison sur toute la ligne mais C'estun peu tard vous ne trouvez pas.bonne continuation

Edmond Rami

Vous n'avez pas votre plume dans la poche cher monsieur Chakhtoura.Elle est bien enlevée,alerte et vous avez du culot de balancer comme cela sur tout le monde.Bon courage

Fayez Karkabé

Style clair et direct;analyse courageuse rigoureuse et fine bravo et merci

Dernières infos

Les matchs d’aujourd’hui

  • Angleterre
    Panama

    24/06

    15h00 (GMT+3)

  • Japon
    Sénégal

    24/06

    18h00 (GMT+3)

  • Pologne
    Colombie

    24/06

    21h00 (GMT+3)

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué