X

Culture

Béchara el-Khoury ovationné salle Pleyel à Paris

OLJ
15/06/2010
Jeudi 10 juin 2010, salle Pleyel à Paris, a eu lieu la création mondiale du Poème nocturne pour flûte et orchestre opus 80 de Béchara el-Khoury en première partie d'un programme prestigieux incluant Grieg et Tchaïkovski. Cette œuvre, dont le compositeur lui-même dit qu'elle «prend son envol sous les nuages de l'Europe pour achever son voyage sous le soleil d'un port d'Orient...», a été écrite à la mémoire du grand flûtiste Jean-Pierre Rampal, disparu il y a dix ans. Magistralement interprété par l'Orchestre de Paris et le flûtiste Vincent Prats sous la direction d'Eivind Gullberg Jensen, vivement apprécié du public de la salle Pleyel, pourtant réputé avoir «la dent dure» et qui a fait plusieurs ovations au compositeur venu saluer, ce Poème nocturne vient nous rappeler que les compositeurs libanais sont dignes des plus grands et qu'ils méritent que l'on s'y intéresse de plus près.
Le Liban compte de très grands compositeurs de musique savante. Un certain nombre d'entre eux vit à l'étranger et, souvent, ils sont plus connus et célébrés dans leur pays d'adoption que dans leur pays d'origine. Parmi les artistes expatriés vivant et travaillant en France, on peut citer de manière non exhaustive: Zad Moultaka, Naji Hakim, Karim Haddad, Gabriel Yared, Rita Ghosn, Rita Kassabian, Georges Daccache et, bien sûr, Béchara el-Khoury.
Né en 1957 au Liban, Béchara el-Khoury est joué par les orchestres internationaux les plus célèbres tels, entre autres, le London Symphony Orchestra sous la direction de Daniel Harding, l'Orchestre national de France sous la direction de Kurt Masur ou de Jean-Claude Casadesus. Ses œuvres ont été créées par de très grands interprètes dont on peut citer Sarah Nemtanu et Daniel Hope pour le violon ou Pascal Amoyel pour le piano. Son catalogue comprend plus de 80 œuvres et il est titulaire du prix Rossini de l'Académie des beaux-arts décerné par l'Institut de France.

Zeina Saleh KAYALI
Chargée de mission à la délégation du Liban près l'Unesco section musique


À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué