Europa Jaratouna: l'action de l'Europe dans 8 pays sud-méditerranéens

Euromed Heritage, un instrument pour le dialogue culturel

OLJ
08/06/2009
Le programme Euromed Heritage, lancé en 1998 et financé par la Commission européenne, a pour but d'aider les pays méditerranéens partenaires de l'Union européenne dans leurs efforts de mise en valeur et de conservation de leur patrimoine. Il vise également à promouvoir le dialogue culturel. Dans le cadre de ce programme, le patrimoine matériel, mais également immatériel, est pris en compte à travers ses aspects identitaires, comme à travers son poids économique en tant que secteur d'activité et de richesses en croissance.
Dans le cadre d'Euromed Heritage I, seize projets ont été financés par le programme MEDA. Dans le cadre d'Euromed Heritage II, les projets retenus se démarquaient par une approche plus thématique étant donné qu'ils cherchaient à créer des corpus de savoir et de compétences exhaustifs. En 2004, quatre projets ont été sélectionnés qui ont ensuite été identifiés comme Euromed Heritage III. Le quatrième volet du programme, Euromed Heritage IV, est doté d'un budget de 17 millions d'euros et s'étale de 2008 à 2012.
Pratiquement, le programme Euromed Heritage fournit une assistance technique, enrichit les connaissances sur le patrimoine culturel méditerranéen et aide à sa promotion grâce aux réseaux mis en place, aux échanges de pratiques à la diffusion de l'information, à des programmes de sensibilisation et à la création de compendium de savoir-faire, de méthodologies et de techniques. Il propose également des formations en rapport avec le patrimoine et des activités culturelles.
Outre « Des fondations pour un avenir solide », onze projets ont été retenus dans le cadre de Euromed Heritage IV :
« Athena », qui vise à l'amélioration et à l'adaptation des théâtres antiques aux réalités nouvelles (pays impliqués : Algérie, Espagne, Italie, Jordanie, Tunisie).
« Elaich », pour une approche des liens éducatifs avec le patrimoine culturel (pays impliqués : Belgique, Grèce, Israël, Italie, Malte).
« Hammamed », pour une sensibilisation au patrimoine culturel des hammams dans le bassin méditerranéen et au-delà (pays impliqués : Autriche, Maroc, Royaume-Uni, Syrie).
« Manumed II », Des manuscrits et des hommes (pays impliqués : Algérie, Belgique, Égypte, France, Jérusalem-Est).
« Mare Nostrum », qui explore la piste du patrimoine le long des routes maritimes phéniciennes et des villes portuaires historiques de la Méditerranée (pays impliqués : Grèce, Italie, Liban, Malte).
« MedLiHer », pour la sauvegarde du patrimoine méditerranéen vivant (pays impliqués : Égypte, France, Jordanie, Liban, Syrie).
« MedMem », pour le partage des mémoires audiovisuelles de la Méditerranée (pays impliqués : Algérie, France, Italie, Jordanie, Maroc).
« Montada », un forum de promotion de l'architecture traditionnelle au Maghreb (pays impliqués : Algérie, Espagne, France, Maroc, Tunisie).
« Mutual Heritage », De l'intégration historique vers une participation active et contemporaine (pays impliqués : Autorité palestinienne, France, Italie, Maroc, Tunisie).
« REMEE », pour redécouvrir, ensemble, les mémoires de l'eau (pays impliqués : Algérie, France, Grèce, Maroc, Tunisie, Turquie).
« Siwa-Tangier », pour la protection et la promotion du patrimoine matériel et immatériel (pays impliqués : Égypte, Italie, Maroc).

À la une

Retour au dossier "Europa Jaratouna: l'action de l'Europe dans 8 pays sud-méditerranéens "

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

L’ennemi n° 1 (des Libanais)

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants