Actualités

Alliance - Gemayel a conféré avec Joumblatt et Chamoun Le pacte d'honneur de Moukhtara (photos)

CHRONOLOGIE
28/08/2000
À la veille des élections législatives au Mont-Liban et au Liban-Nord, le Chouf a été la scène de deux évènements politiques marquants. Le premier événement était la visite, samedi, de l’ancien président de la République Amine Gemayel à Moukhtara où il a rencontré le chef du Parti socialiste progressiste (PSP). Le second événement était la visite de M. Joumblatt à Deir el-Kamar dont le président du conseil municipal et chef du Parti national libéral Dory Chamoun lui a réservé un accueil populaire chaleureux. Après une visite à Deir el-Kamar, le président Gemayel a été accueilli à Moukhtara par M. Walid Joumblatt entouré de Mmes May et Nora Joumblatt et des membres de la liste électorale qu’il préside au Chouf. À l’issue d’un entretien d’une vingtaine de minutes, MM. Gemayel et Joumblatt ont signé un communiqué conjoint dans lequel ils détaillent les causes de la «crise politique, économique et sociale» que traverse le Liban et insisté sur la nécessité d’un «État basé sur le respect de la Constitution et la séparation des pouvoirs». Ils ont également relevé que seule une politique stable et équilibrée est de nature à inspirer confiance aux investisseurs locaux et étrangers. «Le Liban n’a sa raison d’être que s’il demeure la patrie de la démocratie et des libertés, surtout la liberté du culte, sans laquelle le pays retournerait à la situation de guerre civile larvée. Actuellement, la sécurité est une sécurité policière ou tronquée. Le Liban doit recouvrer sa souveraineté et son indépendance car aucun pays ne saurait exister sans son entière souveraineté sur l’ensemble de son territoire. Tant que le Liban demeurera sans indépendance et sans souveraineté, l’État et le pays lui-même continueront d’être marginalisés». Le communiqué affirme que «la situation qui a prévalu dix ans durant n’a plus sa raison d’être et devrait céder la place à la reconstruction du pays à travers une réelle réconciliation nationale, un retour à la vie démocratique saine et le recouvrement de l’indépendance et de la souveraineté. La réconciliation nationale est devenue une nécessité. Ce qui s’est passé aujourd’hui à Moukhtara n’est que l’une des étapes de ce processus qui doit se généraliser entre toutes les familles spirituelles du Liban». Au niveau des élections législatives, le communiqué souligne la nécessité d’une nouvelle loi électorale et d’un gouvernement d’union nationale qui aurait pour tâche de «coopérer avec le gouvernement syrien pour définir un cadre net, sain et constructif aux relations libano-syriennes conformément aux intérêts des deux pays». Dans une déclaration faite à la presse à l’issue de la réunion, M. Gemayel a indiqué que sa visite à Moukhtara est, du point de vue politique, la plus importante depuis son retour au Liban. Prié de spécifier les sujets de convergence entre M. Joumblatt et lui-même, M. Gemayel a relevé l’entente totale sur la souveraineté du Liban, le régime démocratique et l’orientation arabe du Liban. «Aujourd’hui, nous sommes retournés aux sources, et ces principes, sans lesquels le Liban ne saurait exister, doivent constituer la base d’une entente entre tous les leaderships libanais», a-t-il ajouté. De son côté, M. Joumblatt s’est contenté d’approuver la déclaration de son invité, ajoutant que «les circonstances de la guerre étaient plus fortes que cheikh Amine et moi-même et plus fortes que toutes les parties libanaises. C’était la lutte des nations au Liban. Aujourd’hui, nous voulons reconstruire le Liban, main dans la main, avec cheikh Amine et tous les leaderships sincères». Avant de se rendre à Moukhtara, le président Gemayel s’était rendu à Deir el-Kamar où il a reçu un accueil populaire chaleureux, avec, selon la coutume libanaise, des youyous de femmes et des jets de riz et de pétales de roses. L’ancien chef de l’État a été accueilli par le président du conseil municipal et chef du Parti national libéral (PNL) Dory Chamoun, le député Georges Dib Nehmé et les notables de la région. Dans une courte allocution, M. Nehmé a souhaité la bienvenue au président Gemayel et insisté sur l’attachement de Deir el-Kamar à la convivialité au Chouf. M. Gemayel a visité, en compagnie de M. Chamoun, le musée Marie Baz, le siège de la municipalité et l’église Saydet el-Tall. La « rencontre de deux géants » M. Joumblatt, son fils Taymour et les membres de la liste qu’il préside au Chouf se sont, eux aussi, rendus à Deir el-Kamar où ils ont été accueillis sur la place publique par M. Chamoun entouré des membres du conseil municipal, dans une atmosphère de liesse populaire. Dans une allocution prononcée pour la circonstance, le député Georges Dib Nehmé, colistier de M. Joumblatt, a rappelé l’atmosphère d’entente nationale, de convivialité et de coopération qui avait caractérisé les relations entre feus le président Camille Chamoun et le fondateur du PSP Kamal Joumblatt. De son côté, M. Joumblatt a, lui aussi, évoqué l’entente traditionnelle des fils du Chouf, et assuré que «Deir el-Kamar et le Chouf restent toujours, dans les moments de crise, le centre de la décision, de la stabilité et du changement, comme ce fut le cas lors de la rencontre historique des deux géants Camille Chamoun et Kamal Joumblatt, à Deir el-Kamar». Prié de donner son avis sur la position adoptée par M. Chamoun vis-à-vis des élections, il a répondu qu’il respecte les options démocratiques de ce dernier. M. Joumblatt a clôturé sa tournée à Deir el-Kamar par une visite des églises Mar Élias et Saydet el-Tall.

À la une

Retour au dossier "Actualités"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants