Rechercher
Rechercher

L’actu en vidéo - ENQUÊTE VIDEO

Israël a bien utilisé du phosphore blanc au Liban-Sud : en voici les preuves


Depuis les attaques du 16 et 17 octobre sur Dhayra, les habitants de cette petite ville libanaise à la frontière avec Israël sont catégoriques : du phosphore blanc a été tiré dans leurs rues, empêchant les civils de fuir, les secouristes d'arriver et incendiant une partie des habitations et des champs alentours. L'Orient-Le Jour a mené l'enquête pour collecter les preuves d'une telle attaque, prohibée contre des civils ou des biens de caractère civil selon le protocole III de la Convention sur certaines armes classiques. Nos journalistes ont rencontré une dizaine d'habitants qui étaient sur place au moment des faits, des médecins, des membres de la Défense civile, des experts militaires et des défenseurs des droits de l'homme. Grâce aux témoignages, aux photos et aux vidéos auxquels ils ont eu accès, L'Orient-Le Jour peut affirmer qu'Israël a bien tiré des projectiles au phosphore blanc sur Dhayra. Un type d'armes déjà utilisées sur la bande de Gaza en 2008-2009.

Les explications en vidéo.

Depuis les attaques du 16 et 17 octobre sur Dhayra, les habitants de cette petite ville libanaise à la frontière avec Israël sont catégoriques : du phosphore blanc a été tiré dans leurs rues, empêchant les civils de fuir, les secouristes d'arriver et incendiant une partie des habitations et des champs alentours. L'Orient-Le Jour a mené l'enquête pour collecter les preuves d'une telle...

commentaires (2)

Si le conseil de sécurité ne les condamne, donc les auteurs sionistes des tirs des projectiles au phosphore blanc auront un blanc seing pour récidiver. Idem pour tous pays qui emploient cette redoutable arme.

Mohamed Melhem

11 h 45, le 29 octobre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Si le conseil de sécurité ne les condamne, donc les auteurs sionistes des tirs des projectiles au phosphore blanc auront un blanc seing pour récidiver. Idem pour tous pays qui emploient cette redoutable arme.

    Mohamed Melhem

    11 h 45, le 29 octobre 2023

  • A POUTINE ET ASSAD C,EST INTERDIT. FAUT LES JUGER. A L,ONCLE SAM EN IRAQ ET AFGHANISTAN ET NETANYAHU A GAZA ET AU LIBAN C,EST PERMIS. PERSONNE N,EN PARLERA. LE LAVAGE DES CERVEAUX EST PRET.

    LA LIBRE EXPRESSION, CENSUREE PARTI PRIS/ INTERET

    13 h 54, le 28 octobre 2023

Retour en haut