Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Tensions judiciaires

Ghada Aoun dépose un recours devant le Conseil d'Etat contre la décision de Oueidate

Ghada Aoun dépose un recours devant le Conseil d'Etat contre la décision de Oueidate

La juge Ghada Aoun lors de l’une de ses perquisitions à la compagnie Mecattaf. Photo Marc Fayad

La procureure générale près la cour d'appel du Mont-Liban, Ghada Aoun, a déposé mardi un recours devant le Conseil d'Etat pour faire annuler la décision du procureur général près la Cour de cassation, Ghassan Oueidate, de réorganiser les tâches au sein des parquets d'appel, ce qui avait eu pour effet de la dessaisir de facto des dossiers financiers il y a deux semaines.

"Aujourd'hui, j'ai soumis au Conseil d'État un recours par l'intermédiaire de mon avocat Bachir Aoun, pour faire annuler la décision administrative rendue par le procureur Oueidate", a tweeté la juge Aoun, accusant son supérieur hiérarchique d'avoir "outrepassé ses compétences en confisquant des prérogatives juridiques qui (lui) appartiennent conformément aux textes, qui sont clairs à ce sujet". Elle a dit "espérer qu'un pouvoir judiciaire indépendant corrige le processus".

Les tensions entre la magistrate et le procureur général de la Cour de cassation ont éclaté au grand jour il y a deux semaines, lorsque Mme Aoun a voulu perquisitionner à plusieurs reprises la société de transports de fonds Mecattaf à Aoukar, malgré le fait qu’elle ait été dessaisie des dossiers financiers par le juge Oueidate. Ces perquisitions, émaillées de violences entre la police et des partisans de la juge proches du CPL, s’inscrivent dans le cadre d'une enquête ouverte pour déterminer si l'entreprise a été impliquée dans des transferts illicites d'importantes sommes en devises vers l'étranger, à l'automne 2019, alors que le pays commençait à s'enfoncer dans une grave crise financière. Une crise marquée par une dépréciation record de la monnaie nationale et au cours de laquelle les épargnants libanais se sont vus imposer des restrictions bancaires drastiques limitant l’accès à leurs dépôts.



La procureure générale près la cour d'appel du Mont-Liban, Ghada Aoun, a déposé mardi un recours devant le Conseil d'Etat pour faire annuler la décision du procureur général près la Cour de cassation, Ghassan Oueidate, de réorganiser les tâches au sein des parquets d'appel, ce qui avait eu pour effet de la dessaisir de facto des dossiers financiers il y a deux semaines. "Aujourd'hui,...