Poème d’ici

Poème d’ici de Bernard Anton

Libanais d'origine, né en 1961, Bernard Anton vit dans les Laurentides (Québec). Enseignant, il a à son actif de nombreux ouvrages dans des domaines variés. Il a récemment publié un recueil de nouvelles ayant pour thème la fragilité humaine, intitulé Tant que vie nous habite (éd. Marcel Broquet), et Montagnes de cendres (Les impliqués éditeur), un recueil de poèmes courts (haïkus et de tankas) sur la pandémie et le confinement, dont sont tirés les quelques extraits qui suivent.

Poème d’ici de Bernard Anton

© Bernard Anton. 2007

conscience soudain

embrasée par ce mal

saveur de ténèbres et de boue

auxquelles nous retournons

anéantis d’un coup

*

covid avide

de chair, de sang

court, se cramponne

venge l’âme d’animaux

allongés sur les consoles

*

long confinement

les jours se ressemblent

— occuper le ciel de ma chambre

le canari s’affaire

dans sa cage dorée

*

mourir intouchables

empestés

nul simulacre de dignité

*

salutations aux vieux

partis entre quatre murs

sans fleurs ni adieux

*

montagnes de cendres

quand passerons-nous

du désert à la lumière.


conscience soudainembrasée par ce malsaveur de ténèbres et de boueauxquelles nous retournonsanéantis d’un coup*covid avidede chair, de sangcourt, se cramponnevenge l’âme d’animauxallongés sur les consoles*long confinementles jours se ressemblent— occuper le ciel de ma chambrele canari s’affairedans sa cage dorée*mourir intouchablesempestésnul simulacre de dignité*salutations...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut