Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Moyen-Orient

Israël reçoit un nouveau navire de guerre sur fond de tensions avec l'Iran



Israël reçoit un nouveau navire de guerre sur fond de tensions avec l'Iran

La frégate française FREMM Auvergne (D), l'US Navy USS Donald Cook (C) et la frégate grecque HS Aigaion (G) lors d'un exercice naval international organisé par la marine israélienne en mer Méditerranée, le 7 août 2019. Photo d'archives AFP

Israël a reçu mercredi la première partie d'une nouvelle flotte militaire devant "radicalement" améliorer sa capacité à réagir aux menaces régionales, notamment de la part de certains alliés de l'Iran comme le Hezbollah libanais, a indiqué l'armée à l'AFP.

Cette livraison intervient quelques jours après l'assassinat le 27 novembre près de Téhéran du scientifique nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh, une attaque imputée par l'Iran au Mossad, les services secrets israéliens. L'Etat hébreu n'a pas officiellement commenté ces accusations. Israël a commandé trois sous-marins et quatre navires de guerre au géant industriel allemand ThyssenKrupp, un achat qui est par ailleurs au coeur d'une affaire de corruption présumée secouant la classe politique israélienne.

Le premier navire, une corvette de type Sa'ar 6 au nom de INS Magen, a été livré au port de Haïfa (nord). Equipées "du radar le plus sophistiqué existant sur un bateau", ces corvettes permettront de "considérablement" augmenter l'aptitude de la marine israélienne à agir face aux menaces régionales, selon le chef des opérations navales de l'armée, le général Eyal Harel. Le Liban et Israël, deux voisins techniquement en état de guerre, ont lancé en octobre des pourparlers sur leur frontière maritime, visant à lever les obstacles à la prospection d'hydrocarbures dans une portion disputée en Méditerranée.

Israël a lancé il y a un an, hors de cette zone contestée, la production au gisement offshore Leviathan dont les ressources sont chiffrées à 605 milliards de m3 de gaz naturel, ce qui en fait le "plus important projet énergétique" de l'histoire du pays, selon les autorités. Ces plates-formes en Méditerranée pourraient être "l'une des cibles prioritaires du Hezbollah" en cas de conflit, a affirmé le général Harel, d'où l'importance de cette nouvelle flotte. Selon le Centre international pour la sécurité maritime, un groupe de réflexion basé à Washington, les navires Sa'ar 6 pourraient permettre à Israël de lancer une frappe directement sur l'Iran, son ennemi juré, depuis la Méditerranée.

Interrogé à ce propos, le général Harel a répondu: "directement sur l'Iran, voilà une question compliquée qui n'est pas au programme de l'interview". Mais il a indiqué que ces corvettes permettraient de contrer davantage les menaces de "l'Iran, un sponsor du Hezbollah". La commande de cette flotte militaire est au coeur d'une affaire politique et judiciaire en Israël, où la police soupçonne des responsables proches du Premier ministre Benjamin Netanyahu de corruption dans l'octroi des contrats totalisant deux milliards de dollars (1,6 mds euros). Le ministre de la Défense Benny Gantz a annoncé la semaine dernière la création d'une commission gouvernementale chargée d'enquêter sur ce dossier sensible, avant de faire marche arrière sur demande du procureur général de l'Etat Avichaï Mandelblit qui ne veut entraver le travail de la justice sur ce dossier.


Israël a reçu mercredi la première partie d'une nouvelle flotte militaire devant "radicalement" améliorer sa capacité à réagir aux menaces régionales, notamment de la part de certains alliés de l'Iran comme le Hezbollah libanais, a indiqué l'armée à l'AFP.
Cette livraison intervient quelques jours après l'assassinat le 27 novembre près de Téhéran du scientifique nucléaire...