Rechercher
Rechercher

Liban

Tension et tirs devant le siège du CPL à l'arrivée d'un convoi FL

Le CPL accuse des partisans FL d'avoir proféré des insultes à l'égard du président Michel Aoun ; les FL accusent des partisans du CPL d'avoir tiré sur leur convoi "de passage sur une voie publique".

Tension et tirs devant le siège du CPL à l'arrivée d'un convoi FL

L'armée déployée devant le centre Mirna Chalouhi. Capture d'écran LBCI.

La tension est montée d'un cran lundi tard dans la nuit devant le siège du Courant patriotique libre (CPL), au centre Mirna Chalouhi à Sin el-Fil, à l'est de Beyrouth, après l'arrivée à proximité du bâtiment d'un convoi de partisans des Forces libanaises (FL). Des coups de feu ont été tirés du côté des partisans du CPL et des insultes et provocations ont été lancées du côté des militants des FL.

Dans un communiqué publié après l'incident qui a duré plus d'une heure, le CPL a accusé des partisans FL d'avoir tenté d'entrer de force dans leur siège et d'avoir proféré des insultes à l'égard du président Michel Aoun, le fondateur du parti. Les FL ont de leur côté accusé des partisans du CPL d'avoir tiré sur leur convoi " de passage sur une voie publique".

Des journalistes ont également été agressés sur place, notamment une équipe de la chaîne MTV, ainsi que le photojournaliste Nabil Ismaïl, qui dirige le service photo du quotidien An-Nahar. Il affirme avoir recu plusieurs coups sur le visage et le dos, de la part d’un membre des forces de l’ordre. Selon d’autres informations, il pourrait s’agir d’un militant du CPL.

L'armée libanaise s'est déployée et les militaires se sont positionnés de manière à former un mur de séparation entre les partisans des deux partis. Le centre de gestion du trafic a de son côté rapporté sur son compte Twitter que la route avait été coupée, durant un moment, au niveau du boulevard de Sin el-Fil en direction de Saloumi, avant d'être rouverte par l'armée. Plus d'une heure plus tard après l'incident, les partisans des FL ont quitté les lieux.


"La politique milicienne de Samir Geagea"

Le bureau de presse du CPL a publié tard dans la soirée un communiqué dans lequel il accuse les Forces libanaises d'avoir exercé "toute la politique milicienne de Samir Geagea" et dénonce "une atteinte inacceptable contre son siège et la dignité de ses partisans".

"À l'occasion de la commémoration de l'assassinat du président Bachir Gemayel, qui devrait être une commémoration pour prier et avoir une position nationale, les Forces libanaises ont organisé un défilé militaire à Achrafieh. Certains (partisans des FL) ont ensuite formé un convoi de voitures en direction du siège du CPL. Ils ont essayé d'entrer de force dans le bâtiment mais ont été contraints de se retirer. Ils ont ensuite lancé des provocations et des insultes à l'égard du président Michel Aoun, du CPL et des partisans du parti. Des partisans du CPL se sont alors rassemblés face à eux pour protéger le quartier général du parti", détaille le communiqué.

"Le CPL considère ce qui s'est passé comme une atteinte inacceptable contre son siège et la dignité de ses partisans, et place (cet incident) devant l'opinion publique afin qu'elle juge et distingue entre deux écoles et deux approches", est-il ajouté.

En outre, le CPL indique qu'il ne se laissera pas entraîner dans cette "tentative de (faire monter la) tension que veut" le chef des FL, Samir Geagea. "Le temps de la peur et de l'intimidation de notre société par une minorité armée ne reviendra pas en présence du CPL", conclut le communiqué qui enjoint l'armée et les forces de sécurité d'assumer leurs responsabilités.

Un convoi "pacifique"

Les Forces libanaises ont par la suite publié un communiqué détaillant leur version des faits et accusant des partisans du CPL d'avoir tiré en direction d'un convoi "pacifique" qui passait par "une voie publique". Le chef des FL, Samir Geagea, a alors demandé aux services de sécurité de déterminer l'identité des tireurs.

"Des partisans des Forces libanaises ont participé à la commémoration de l'assassinat du président Bachir Gemayel dans plusieurs régions, notamment à Jdeidé. À la fin de la cérémonie, des partisans des FL ont formé des convois et sont passés par l'autoroute Mirna Chalouhi qui est une voie publique et n'est réservée à personne en particulier. Lorsque le convoi est arrivé, des coups de feu ont été tirés depuis le bâtiment (abritant le siège du CPL, ndlr) à Mirna al-Chalouhi en direction du convoi pacifique". "Lorsque les tirs ont eu lieu, des partisans des FL sont descendus de leurs voitures et ont refusé cette agression flagrante, est-il ajouté. Dès que le chef des FL, Samir Geagea, a pris connaissance de l'incident, il a appelé ses partisans à quitter les lieux, et a demandé aux services de sécurité de déterminer l'identité des tireurs".

Enfin, l'armée a publié un communiqué dans lequel elle affirme que des "tirs en l'air" ont eu lieu après que des "partisans des FL se sont rassemblés près du siège du CPL, lancé des pierres dans sa direction ainsi que des slogans provocateurs". "Immédiatement une unité de l'armée est intervenue et a oeuvré pour contrôler la situation", est-il ajouté. Dans son communiqué, l'armée souligne la nécessité "de ne rien faire qui pourrait déstabiliser la stabilité et la sécurité".


La tension est montée d'un cran lundi tard dans la nuit devant le siège du Courant patriotique libre (CPL), au centre Mirna Chalouhi à Sin el-Fil, à l'est de Beyrouth, après l'arrivée à proximité du bâtiment d'un convoi de partisans des Forces libanaises (FL). Des coups de feu ont été tirés du côté des partisans du CPL et des insultes et provocations ont été lancées du côté...

commentaires (23)

Dans chaque parti et communaute il y a quelques bons elements, mais ce ne sont meme pas des partis, plutot des groupes religieux. Il faut un etat laique qui jéspere verra le jour, mais quand...? Au lieu que l'on apprenne de nos errurs passer, il semble plutot que notre histoire ne fait que se repeter. Dommage pour nos enfants et la nouvelle generation.

Georges Breidy

16 h 46, le 15 septembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (23)

  • Dans chaque parti et communaute il y a quelques bons elements, mais ce ne sont meme pas des partis, plutot des groupes religieux. Il faut un etat laique qui jéspere verra le jour, mais quand...? Au lieu que l'on apprenne de nos errurs passer, il semble plutot que notre histoire ne fait que se repeter. Dommage pour nos enfants et la nouvelle generation.

    Georges Breidy

    16 h 46, le 15 septembre 2020

  • Tous des voyous. Tant que la Présidence de la République restera pour les maronites, ces derniers continueront à s'entretuer. Nous avons détruit ce pays. Nous devons être punis. Nous ne méritons pas cette CHAISE. Elle doit être remise à un autre Chrétien.

    carlos achkar

    16 h 18, le 15 septembre 2020

  • "Le temps de la peur et de l'intimidation de notre société par une minorité armée ne reviendra pas en présence du CPL". Tout à fait et bien dit puisque la milice armée est majoritaire et elle ne lui fait pas peur. Bon sinon des querelles entre montagnards qui s'ennuient par ailleurs ça ne devrait pas monopoliser la discussion

    Georges Olivier

    15 h 27, le 15 septembre 2020

  • JE SAVAIS PAS QUE LES ROUTES AU LIBAN ÉTAIENT LÀ PROPRIÉTÉ DU CPL .... mais juste à voir comment certains réfléchissent cela me fait dire qu’au Liban il y a ceux qui sont vraiment libre (FL) et ceux qui se sont fait en suiveur !!! J’aurai aimer voir ceux qui disent « ils auraient pu prendre une autre route ... POURQUOI NE LES AVONS PAS ENTENDU QUSND LES MOBILETTE SONT RENTRER DANS MONO ET ACHRAFIEH ?!?!?!

    Bery tus

    15 h 24, le 15 septembre 2020

  • Le convoi des FL aurait pu emprunter plusieurs chemins qui mènent tous à Rome . Oh que non !!. Ils préfèrent passer devant le siège principal du CPl et proférer des injures à l'encontre du président. L'intention était claire et nette : chercher noise . Un comportement typiquement milicien qui cherche ,par de telles provocations ,à envenimer davantage la situation .

    Hitti arlette

    13 h 17, le 15 septembre 2020

  • On se plaignait du moyen âge... voilà qu'on est à l'âge de pierre...je regretté le temps où l'on pouvait encore pleurer...Tffffeh

    Wlek Sanferlou

    13 h 04, le 15 septembre 2020

  • C'est les elections presidentielles qui se preparent.

    Rossignol

    11 h 05, le 15 septembre 2020

  • Comme si les malheurs du pays n'étaient pas suffisants, ils en rajoutent. Il n'y a plus rien à espérer de ce zoo

    Desperados

    11 h 04, le 15 septembre 2020

  • LES POV AOUNISTES AVAIENT RAISON DE REAGIR MECHAMMENT LORS DU PASSAGE D'UN CONVOI QUI LOUAIT AVEC FIERTE L'EXPERIENCE D'UN CHEF DEVENU PRESIDENT , DE BACHIR GEMAYEL,DE PLUS CELEBRATION/COMMEMORATION RETRANSMISES EN DIRECT PAR PLUSIEURS CHAINES(DONT LA LEUR hehehehehe ), ALORS QU'ILS NE VOIENT, QU'ILS N'ENTENDENT QUE LE CONTRAIRE S'AGISSANT DE AOUN&LE PTI GENDRE ! LA FAUTE A QUI LA ?

    gaby sioufi

    10 h 41, le 15 septembre 2020

  • Est ce que quelqu'un peut m'expliquer la difference entre un voyou de CPL et un voyou de FL???? tous les 2 sont Libanais chretiens maronites...tous les 2 veulent un LIBAN libre independant prospere et en paix....alors pourquoi pour qui se battent ils...pour leur chef.....GEAGEA....BASSIL...ils n'ont rien compris...et ces 2 chefs n'ont pas honte de terroriser les enfants chretiens...alors assez de provocation...bientot vous allez etre phogociter par le HEZB...iet il ne vous restera plus que vos yeux pour pleurer...arreter ces enfantillages ridicules....

    Houri Ziad

    10 h 09, le 15 septembre 2020

  • Tout un chacun a le droit, en politique, de dire ce que bon lui semble. Tout comme les partisans de Amal, Hezbollah ou Aounistes se permettent d'insulter ou de déshonorer les autres , les autres ont aussi le droit de faire de même avec les eux. C'est de bonne guerre. La question n'est donc pas la! Les FL ou tout autre FL avaient le droit d’être la et de dire ce que bon leur semble et c'est normal, par contre tirer sur les gens ne l'est pas! Pour ceux qui insistent dans leurs bête slogan "Kelloun ..." Nous leur répondons "Fashar ...!" Ce ne sont pas les FL qui ont provoqué la guerre en 1975, ce ne sont pas les FL qui s'en sont pris a l’armée en 89-90, ce ne sont pas les FL qui ont volé et dépouillé l’état depuis la nuit des temps, ce ne sont pas les FL qui ne respectent pas leurs engagements ou leurs promesses. Les FL étaient la lorsque l’état a flanché de 1975 a 1989, elles étaient prés de l’armée lors de la bataille de Fayadiyyeh et celle de Souk el Gharb, elle étaient la dans tous les domaines allant du militaire au social et économiques, a la santé et au transport publique. Vous pouvez nier, dénigrez, essayez de les déshonorez et dire n’importe quoi a leur encontre, mais celles-ci resteront plantées la pour votre bien être et celui du pays n'en déplaise a qui que ce soit envers et contre tous! Avant d'avancer des inepties, prenez la peine de vous informer des événements et des circonstances. Ne soyez pas aveuglés par de la propagande gratuite a deux sous

    Pierre Hadjigeorgiou

    10 h 01, le 15 septembre 2020

  • Rien n’a changé et pourtant tout est différent…

    Agenor

    10 h 00, le 15 septembre 2020

  • le communiqué de l’armée est mensonger. personne ne s'est arrêter devant le siege du CPL. les gardes de l'endroit se sont mis a tirer en l'air s'attendant a voir détaler le convoi. a leur grande surprise, les FL sont descendu des voitures et les ont confronté. le CPL a son habitude s'est caché derriere l’armée accourue en renfort. la meme armée qui a protégé les tireurs a Jal el Dib. Encore heureux que cette armée n'ait pas attaquer les manifestants FL, la boucle milicienne aurait ete bouclé

    Lebinlon

    09 h 28, le 15 septembre 2020

  • Clap clap clap (applaudissements aux deux) Il semble que vous n’avez vraiment rien compris des leçons du passé... Je vous invite à vraiment penser au slogan “killonne yaaneh killonne” et à en déduire son sens profond pour bien comprendre l’état d’âme de l’opinion publique qui quand même représente un poids indéniable J’espère de tout coeur qu’elle n’oubliera pas ces réactions malsaines et non dignes de parties qui se proposent être représentatifs le moment venu.... Bravo pour cette ignoble scène

    Paul Chammas

    09 h 00, le 15 septembre 2020

  • C'est drôle d'entendre parler de la "dignité" des partisans du CPL, il parleront bientôt toute honte bue de leur "honneur."

    Je partage mon avis

    09 h 00, le 15 septembre 2020

  • LES DIVISIONS CHRETIENNE ET SUNNITE AUSSI COMME DRUZE SONT TRES REGRETTABLES. ELLES AFFAIBLISSENT LE PAYS AU PROFIT DES MERCENAIRES.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    08 h 58, le 15 septembre 2020

  • Le CPL est en train de tomber comme un fruit pourri. Le provoquer et / ou répondre à ses provocations ne fait que retarder son processus interne de décomposition. Samir Geagea a pris la bonne décision en demandant à ses partisans de ne pas répondre et de se retirer.

    Citoyen libanais

    08 h 19, le 15 septembre 2020

  • Et avec «ça» nous voulons rebâtir le Liban ? Le peuple libanais est en grande partie irrécupérable. Il faudra attendre les générations ultérieures pour espérer et encore ce n’est pas gagné du tout avec l’effondrement du système éducatif.

    mokpo

    07 h 47, le 15 septembre 2020

  • Que ce soient les miliciens de Samir Geagea ou ceux de Michel Aoun, vous vous emmerdez tous les deux. Foutez nous la paix et allez jouer à la guerre ailleurs. Vous avez détruit la société chrétienne en 1989 et 1990 et voilà que vous recommencez. Cette fois, on ne vous laissera pas faire car le peuple sera plus fort

    Liberté de Penser

    07 h 19, le 15 septembre 2020

  • WoW je pensais que l’armée était objective .... mais maintenant je pense que je vais commencer à croire ce que mes amis disent au Liban car les FL sont passer par plusieurs station du CPL pourquoi vont ils a celui qui est le plus exposer et le plus fréquenter avec des caméras partout commencer à provoquer les aounistes et à leur jeter des pierres ... sur l’autoroute à découvert !!! PERMETTEZ MOI DE NE PAS Y CROIRE UN SEUL MOT .... d’ailleurs j’espère que les camera vont révéler la vérité ...

    Bery tus

    03 h 43, le 15 septembre 2020

  • De vrais enfants! Aucune Maturité! Tous les partis devraient être dissoute! Geagea et Le Maréchal Pétain nous ramènent en 1989! Comme-ci il n'y a pas eu assez de victimes et de destructions! De vrais enfants!

    Marwan Takchi

    03 h 12, le 15 septembre 2020

  • Je me demande si les CPLiens qui ont tiré sont ceux là mêmes qui s'étaient éclipsé lors de l'invasion des motards de l'espoir (Amal dans le texte) ou le solo baroudeur qui a tiré sur les manifestants durant la thawra... Les mêmes membres du Aahed fort ...de ses cartouches

    Wlek Sanferlou

    02 h 37, le 15 septembre 2020

  • "... "Le temps de la peur et de l'intimidation de notre société par une minorité armée ne reviendra pas en présence du CPL" ..." -.- Bravo! N’oubliez pas de faire passer le message au Hezbollah aussi!

    Gros Gnon

    02 h 19, le 15 septembre 2020