Rechercher
Rechercher

Téléphonie mobile

Les distributeurs pourront payer les cartes de recharge en livres, décrète Choucair

La décision du ministre des Télécoms ne concerne pas les lignes postpayées ni les codes recharge de données mobiles. Photo P.H.B.

Le ministre sortant des Télécoms, Mohammad Choucair, a annoncé hier dans un communiqué que les distributeurs pourront régler en livres libanaises les cartes prépayées qu’ils achètent aux opérateurs de téléphonie mobile libanais Alfa et Touch, et qui leur étaient facturées jusqu’ici en dollars.

Le texte impose en outre de calculer les prix en livres de chaque catégorie de cartes en utilisant le taux de conversion officiel qui est appliqué par les banques, soit 1 515 livres pour un dollar – la livre est fixée au dollar depuis 1997 par la Banque du Liban à un taux de 1 507,5 livres pour un dollar. La décision du ministre ne concerne toutefois pas les lignes postpayées ni les codes recharge de données mobiles.

Les cartes prépayées valables 15 jours, et habituellement commercialisées à 12,61 dollars par Touch, TVA à 11 % incluse, devront être vendues à 19 104 livres aux clients, tandis que celles valables 1 an et 5 jours et qui valent 257,32 dollars TTC vaudront 389 839 livres.

Les recharges de catégorie équivalente commercialisées par Alfa seront facturées entre 15,286 livres pour celles à 10,09 dollars, et 389 839 livres pour celles à 257,32 dollars. Les tarifs des opérateurs mobiles sont affichés sur leur site Internet.


Virage à 180 degrés
Les opérateurs de téléphonie mobile facturent leurs usagers libanais en dollars depuis le début des années 1990 et cela n’a jamais été remis en cause par les gouvernements successifs. La décision du ministre vise à mettre fin aux abus de certains distributeurs, qui ont commencé à vendre ces cartes prépayées plus cher en invoquant, pour se justifier, le fait que le prix du dollar avait augmenté chez les changeurs depuis que la BDL a commencé à limiter la circulation du billet vert sur le marché local. Une mesure adoptée alors que le pays est sur la corde raide financièrement depuis plusieurs mois et qui vise officiellement à garantir les besoins de financement de l’État ainsi que les devises nécessaires pour assurer certaines importations stratégiques. Le ministre a en outre appelé les usagers à contacter la Direction de la protection du consommateur (DPC) rattachée au ministère de l’Économie et du Commerce, en cas d’abus constaté.

La décision du ministre est d’autant plus surprenante que ce dernier avait affirmé, le 1er novembre, que la modification du processus de tarification des cartes de recharge devait passer par une décision du Conseil des ministres. Un virage à 180 degrés qui a été raillé sur Twitter par le député Jamil Sayyed, membre de la commission parlementaire de l’Information et de la Communication qui a consacré plusieurs réunions depuis le printemps à la gestion des télécoms, en général, et des opérateurs de téléphonie mobile, en particulier. Pour sa part, dans un communiqué publié hier soir, le ministre sortant de l’Économie, Mansour Bteich, a salué la décision de M. Choucair, regrettant néanmoins qu’elle n’ait pas été prise plus tôt.

Le Liban est le théâtre d’importantes manifestations depuis le 17 octobre après que le ministre des Télécoms eut annoncé – avant de se rétracter – la mise en place d’un droit d’utilisation des fonctionnalités d’appel de type

WhatsApp, Skype ou Viber, entre autres. Quelques mois plus tôt, le ministère s’était retrouvé au centre d’une polémique concernant le rachat par l’opérateur Touch d’un ensemble d’immeubles qu’il louait au centre-ville de Beyrouth, une opération considérée comme dispendieuse et opaque par la commission de l’Information. Deux enquêtes, parlementaire et judiciaire, ont été ouvertes au sujet de cette opération.


Pour mémoire
L’opérateur mobile Alfa assure ne pas avoir modifié ses prix

Cartes prépayées : un casse-tête téléphonique



Le ministre sortant des Télécoms, Mohammad Choucair, a annoncé hier dans un communiqué que les distributeurs pourront régler en livres libanaises les cartes prépayées qu’ils achètent aux opérateurs de téléphonie mobile libanais Alfa et Touch, et qui leur étaient facturées jusqu’ici en dollars.

Le texte impose en outre de calculer les prix en livres de chaque catégorie...

commentaires (2)

Pouquoi on ne substitue pas Dollar Americain avec le Yuan Chinois? On Importe beaucoup de la Chine. Bonne idee, non?

Eddy

16 h 44, le 05 novembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Pouquoi on ne substitue pas Dollar Americain avec le Yuan Chinois? On Importe beaucoup de la Chine. Bonne idee, non?

    Eddy

    16 h 44, le 05 novembre 2019

  • Qu'en est il des post paid lines ? Le prélèvement bancaire se fera bien en LL ?

    Aboumatta

    12 h 22, le 05 novembre 2019