Rechercher
Rechercher

Liban

L’Association des commerçants de Beyrouth met en garde contre "l'effondrement du secteur privé"

Le président de l’ACB, Nicolas Chammas (au centre), lors d'une conférence de presse. Photo d'archives P.H.B.

Le président de l’Association des commerçants de Beyrouth (ACB) Nicolas Chammas, a une nouvelle fois mis en garde jeudi contre un "effondrement du secteur privé", appelant les commerçant à arrêter le travail durant une heure, le jeudi 10 octobre.

Lors d'une conférence de presse à Sanayeh, M. Chammas a appelé les commerçants à se mettre en grève à 11h, le 10 octobre, et pour une durée d'une heure, sous le slogan "Ensemble contre l'effondrement du secteur privé".

Le mois dernier, Nicolas Chammas, qui est aussi le secrétaire général des organismes économiques, une organisation patronale, avait affirmé "craindre" que l’économie libanaise soit "en récession" cette année.

Dimanche, des centaines de Libanais, excédés par les difficultés économiques avaient manifesté sur l'ensemble du territoire. La plupart des manifestants exprimaient des revendications à caractère social, mais certains n'ont pas hésité à réclamer "la chute du régime". Le mouvement de contestation avait été marqué par une série de débordements.


Le président de l’Association des commerçants de Beyrouth (ACB) Nicolas Chammas, a une nouvelle fois mis en garde jeudi contre un "effondrement du secteur privé", appelant les commerçant à arrêter le travail durant une heure, le jeudi 10 octobre.

Lors d'une conférence de presse à Sanayeh, M. Chammas a appelé les commerçants à se mettre en grève à 11h, le 10 octobre, et...