Rechercher
Rechercher

Red Bull Cliff Diving World Series

Le Liban se place sur la carte des destinations sportives internationales

Au cœur de Beyrouth, depuis le rocher de Raouché, des plongeurs du monde entier sont venus se mesurer au cours du week-end.

L’Australienne Rhiannan Iffland et le Britannique Gary Hunt ont conservé leur titre de champions du Red Bull Cliff Diving World Series, ce week-end à Raouché. Photo DR

De vendredi dernier à hier dimanche inclus, s’est tenu pour la première fois au Liban le Red Bull Cliff Diving World Series, une compétition internationale de plongeon organisée par le fabricant de boissons énergétiques. L’événement a eu lieu sur le rocher de Raouché. Le haut lieu beyrouthin a ainsi accueilli 24 athlètes – 10 femmes et 14 hommes – de 18 nationalités différentes. Toutefois, aucun Libanais n’était inscrit dans cette compétition. Depuis des plates-formes situées à 21 et 27 m de hauteur, des démonstrations impressionnantes et inhabituelles ont été exécutées par les concurrents.

Vendredi était consacré aux entraînements. Quant à la journée de samedi, elle était réservée aux qualifications. Enfin, hier, la finale était ouverte au public gratuitement. Pour les plus curieux des spectateurs, ils avaient la possibilité de payer pour assister à la compétition depuis la Sea Area, installée face au rocher de Raouché. Et l’événement a attiré des médias du monde entier, dont notamment la chaîne télévisée qatarie beIn Sports. Au Liban, la compétition a été retransmise par la chaîne LBCI. À l’issue de ce week-end sportif, c’est l’Australienne Rhiannan Iffland qui s’est illustrée en glanant la 1re place chez les femmes, tandis que chez les hommes, c’est le Britannique Gary Hunt qui a terminé sur la plus haute marche du podium. Les deux vainqueurs avaient abordé la compétition en grands favoris et conservent, donc, leur titre de champions du Red Bull Cliff Diving World Series. « Le Cliff Diving (plongeon depuis une falaise) est une discipline physique, mais également mentale. Il faut avoir une bonne condition physique et avoir des compétences techniques bien précises. Néanmoins, il ne faut pas occulter la préparation mentale, car être à 27 m de hauteur nécessite de la lucidité ainsi qu’une maîtrise de sa peur. Une fois sur la plate-forme au-dessus du vide, il faut se concentrer sur le moment présent, car la moindre erreur peut entraîner des blessures importantes », affirme la plongeuse australienne Xantheia Pennisi.

En outre, la plupart des athlètes étaient présents au Liban pour la première fois. « Je suis content d’avoir été ici, à Beyrouth, ce week-end. C’est la première fois pour moi au Liban. C’est un très beau pays et les habitants sont très accueillants, déclare l’athlète suisse Matthias Appenzeller. Toutefois, les conditions pour sauter n’ont pas été idéales. Il y a eu beaucoup de vent, notamment samedi, ce qui n’a pas aidé les plongeurs à garder leur gainage du début du saut jusqu’à l’arrivée verticale dans l’eau. »

Rappelons que le Red Bull Cliff Diving World Series est composé de 7 épreuves, le Liban constituant cette année la 5e manche. Une belle façon de mettre le pays du Cèdre sur la carte des destinations sportives, en plus de faire sa promotion en général. Enfin, signalons que le site de Raouché a été complètement nettoyé de ses déchets pour l’occasion, à l’initiative de Red Bull Cliff Diving en collaboration avec Live Love Beirut et Live Love Volunteer.


Pour mémoire

Le Liban accueillera en juillet la 5e manche, sur le rocher de Raouché


De vendredi dernier à hier dimanche inclus, s’est tenu pour la première fois au Liban le Red Bull Cliff Diving World Series, une compétition internationale de plongeon organisée par le fabricant de boissons énergétiques. L’événement a eu lieu sur le rocher de Raouché. Le haut lieu beyrouthin a ainsi accueilli 24 athlètes – 10 femmes et 14 hommes – de 18 nationalités...

commentaires (1)

Espérons de voir un jour des athlètes libanais gagner le concours .

Antoine Sabbagha

13 h 54, le 15 juillet 2019

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Espérons de voir un jour des athlètes libanais gagner le concours .

    Antoine Sabbagha

    13 h 54, le 15 juillet 2019