X

Culture

Hiba Tawaji et Oussama Rahbani, une Oumsiya tout en douceur à Zahlé

Festival
12/08/2017

Quelques jours après sa très remarquée prestation au Festival international des Cèdres, où elle a su relever le défi de chanter malgré des conditions météorologiques des plus difficiles, c'est à Zahlé que s'est produite hier la star libanaise Hiba Tawaji, le temps d'un concert orchestré par Oussama Rahbani.

Le tandem à l'été chargé a inauguré la toute première édition du festival Oumsiyat Zahlé, organisé par la municipalité de la ville et l'association Amjadouna présidée par Magda Rizk, qui a salué l'armée libanaise et Zahlé, « cœur de la Békaa et point de rencontre des Libanais ». Le ciel de la mariée de la Békaa a ensuite été illuminé par un impressionnant feu d'artifice qui a retenti avec l'hymne Zahlé ya dar es-Salam.

Pour l'occasion, entourée de ses danseurs, Hiba Tawaji a repris des titres de son plus récent opus 30 : Yemken Habaytak, Wahdi Lahali, Tir w Alli, ou encore un Elli Bhebik/Enta Omri (Oum Kulthoum) très ovationné. En passant par d'anciens tubes comme le magnifique Ya Habibi et le fameux La Bidayi Wala Nihayi, la nouvelle Esméralda a également repris Mon amie la Rose, chanson-phare de son parcours lors du concours The Voice France, et a rendu hommage lors d'un medley à Mariah Carey, Whitney Houston et Céline Dion. Sous la brise estivale de Zahlé, celle qui tente d'illustrer dans ses concerts toute la pensée des Rahbani et leur rêve libanais a également chanté la patrie avec Lamaiit Abwak el-Thawra et un Sayf w Sahra très feyrouzien.

Après dix ans de collaboration avec Oussama Rahbani, l'été 2017 marque un tournant dans la carrière de la douce Hiba, qui enchaîne les concerts au Liban et qui s'impose désormais comme un nom incontournable de la scène musicale libanaise.

 

 

Lire aussi

Quand le spectacle rime avec écologie et patriotisme

Il est revenu le temps des cathédrales

 

Pour mémoire

Au son des cloches de Notre-Dame de Paris, l’aventure a débuté hier pour Hiba Tawaji

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.