Dernières Infos

Vers un report de la conférence sur le Proche-Orient à Paris

Reuters
14/12/2016

La France a décidé de reporter à janvier la conférence internationale pour la paix au Proche-Orient qu'elle souhaitait organiser en décembre à Paris pour tenter de relancer un processus moribond, rapporte mercredi la radio Voice of Palestine.

Les Palestiniens ont été informés par les autorités françaises que cette conférence, dont la date n'a jamais pas été précisée, allait être repoussée au mois de janvier afin de "mieux la préparer", a dit l'ambassadeur de Palestine en France Salman El Herfi, cité par la radio.

A Paris, interrogé sur un éventuel report, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a souligné qu'aucune date n'avait été officialisée jusqu'à présent.

"Nous le ferons dès que possible à la lumière des résultats des concertations en cours avec tous nos partenaires concernés", a-t-il dit lors d'un point presse.

Depuis la suspension en avril 2014 des dernières négociations de paix directes entre Israël et l'Autorité palestinienne menées sous l'égide des Etats-Unis, la France s'active en coulisses pour relancer les discussions et faire aboutir la solution à deux Etats, non sans difficultés.

Après avoir accueilli à Paris en juin une première conférence internationale, le chef de la diplomatie Jean-Marc Ayrault a exprimé le souhait d'organiser "d'ici la fin de l'année" une deuxième réunion.

La France souhaite également convaincre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas de se rencontrer dans la foulée, également à Paris.

Hostile à toute discussion multilatérale, Benjamin Netanyahu a depuis douché les espoirs français en excluant, début décembre, toute rencontre avec Mahmoud Abbas à Paris si la conférence était maintenue.

La présence des Etats-Unis à la conférence n'est quant à elle pas encore actée. Un diplomate français a reconnu la semaine dernière que si les Américains ne venaient pas, les chances que la conférence se tienne étaient infimes.

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.