Dernières Infos

L'ex-maire de la 3e ville du Québec coupable de détournements de fonds publics

AFP
01/12/2016

Gilles Vaillancourt, ancien maire de Laval, la troisième ville du Québec, a plaidé coupable jeudi de complot, abus de confiance et de fraude dans une vaste affaire de détournements de fonds publics pour laquelle il devra rembourser près de 10 millions de dollars.

Après 23 ans passés à la tête de la mairie de Laval, à accompagner l'explosion démographique et urbaine de cette banlieue du nord de Montréal, M. Vaillancourt avait démissionné fin 2012, puis avait été arrêté en mai 2013 aux côtés d'un riche entrepreneur soupçonné de connivence avec la mafia.

L'ex-politicien aujourd'hui âgé de 75 ans avait été formellement accusé de "gangstérisme" dans le cadre d'une enquête sur des appels d'offres truqués qui impliquent des entrepreneurs du BTP, la mafia italienne locale et d'autres dirigeants politiques.

Le chef d'accusation de "gangstérisme", le plus grave, a toutefois été abandonné avec son aveu de culpabilité.
Il a reconnu jeudi au tribunal de Laval son rôle dans un système de détournement de fonds publics qui, selon l'accusation, aurait coûté des dizaines de millions de dollars aux contribuables entre 1996 et 2010.

En plaidant coupable, il s'est engagé à rembourser à son ancienne municipalité 8,5 millions de dollars cachés sur un compte en Suisse, à lui céder un appartement évalué à un million de dollars, ainsi qu'à renoncer à sa pension de retraite.

Le parquet et les avocats de la défense se sont entendus sur une peine d'emprisonnement de six ans qui pourrait toutefois être réduite à une seule année derrière les barreaux.
Le juge en charge du dossier doit prononcer le verdict le 15 décembre.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué