Dernières Infos

Nouvelles résolutions à l'Unesco sur Jérusalem en passe d'être adoptées

AFP
13/10/2016

Deux nouvelles résolutions sur "la Palestine occupée" seront soumises mardi au Conseil exécutif de l'Unesco, six mois après l'adoption d'une décision comparable qui avait suscité la colère d'Israël.

Les textes, présentés par plusieurs pays arabes, ont été adoptés jeudi en commission avec 24 voix pour, six contre, 26 abstentions, et 2 absents, selon différents participants à la discussion. Généralement, les 58 Etats membres du Conseil exécutif votent de la même manière en commission et lors de l'adoption formelle.

Les projets de décision sur "la Palestine occupée" visent notamment "à sauvegarder le patrimoine culturel palestinien et le caractère distinctif de Jérusalem-est", selon une copie transmise à l'AFP. Ces termes, ainsi que la référence à Israël comme "puissance occupante", sont les mêmes que ceux d'une résolution adoptée à la mi-avril par le Conseil exécutif de l'Unesco, dont le siège est à Paris. Israël avait alors regretté que le texte "nie le lien historique entre le peuple juif et le mont du Temple", en privilégiant notamment les termes arabes pour le site.

Mais, contrairement au texte d'avril, la nouvelle résolution "affirme l'importance de la Vieille Ville de Jérusalem et de ses remparts pour les trois religions monothéistes", a fait valoir une source diplomatique palestinienne.
La France, qui avait été vivement critiquée par Israël et sa communauté juive pour avoir soutenu la résolution d'avril, s'est cette fois abstenue.

En mai, alors que les tensions étaient à leur maximum, le président François Hollande avait jugé "fâcheux" le vote français et promis de veiller "personnellement" à sa reformulation en octobre.
"Certaines formules ayant suscité des polémiques ont pu être retirées du texte", a noté jeudi une source diplomatique française. "Néanmoins, le maintien d'un certain nombre de termes déséquilibrés" a conduit la France à s'abstenir.

Située à Jérusalem-Est, donc au coeur du conflit-palestinien, l'esplanade des Mosquées est le troisième lieu saint de l'islam. Elle est aussi le site le plus sacré pour les juifs, qui la révèrent comme le mont du Temple, là où se dressait le second temple juif détruit par les Romains en 70.

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.