Dernières Infos

Israël boucle la Cisjordanie et la bande de Gaza pour Kippour

AFP
11/10/2016

L'armée israélienne a bouclé mardi matin la Cisjordanie occupée et tous les points de passage entre Israël et la bande de Gaza pour parer à tout acte de violence à l'occasion du Kippour, jour le plus solennel du calendrier juif, a-t-elle indiqué. Ce bouclage de 48H ne concerne que les Palestiniens et pas les quelque 400.000 colons israéliens qui vivent en Cisjordanie, a dit l'armée.

La bande de Gaza est sous blocus israélien depuis 2006 mais Israël autorise en temps normal le passage d'un certain nombre de personnes de l'enclave palestinienne pour des motifs professionnels ou médicaux.

Les forces israéliennes sont en alerte, après un attentat meurtrier dimanche à Jérusalem et alors que la période des fêtes juives avait marqué en 2015 le début d'une vague de violences meurtrières toujours en cours.

"La Cisjordanie a été bouclée depuis lundi à minuit, ainsi que les points de passage vers la bande de Gaza, et ce jusque mercredi minuit", a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'armée israélienne, qui laissera cependant passer les cas humanitaires comme les urgences médicales. Le jour du Grand Pardon, ou Yom Kippour, est célébré de mardi soir à mercredi soir.

La police a annoncé le déploiement d'unités supplémentaires en Israël et à Jérusalem, particulièrement dans la Vieille ville et près du mur des Lamentations, lieu saint du judaïsme. Les fidèles juifs devraient s'y rassembler par dizaines de milliers pour Kippour et pour les fêtes de Souccot, ou fêtes des Tabernacles, la semaine prochaine. Plus de 3.000 policiers ont été mobilisés à Jérusalem pour ces fêtes, a indiqué la police.

Par ailleurs, l'armée israélienne a annoncé avoir détruit dans la nuit de lundi à mardi le domicile en Cisjordanie d'un des Palestiniens condamnés à la prison à vie pour le meurtre d'un couple de colons, sous les yeux de leurs enfants, il y a un an. Le domicile de Amjad Aliwi, un appartement au troisième étage d'un immeuble résidentiel à Naplouse, a été détruit à l'explosif, a confirmé la police palestinienne.
Selon l'armée israélienne, Amjad Aliwi faisait partie de "la cellule terroriste responsable de la planification et de l'exécution de l'attaque du 1er octobre 2015 dans laquelle Naama et Eitan Henkin avaient été tués" et il avait "acheté l'arme qui avait servi à l'attaque".
Le couple Henkin qui circulait en voiture entre les colonies israéliennes d'Elon Moreh et d'Itamar, à l'est de Naplouse avait été tué par balles non loin du village palestinien de Beit Fourik, sous les yeux de leurs quatre enfants.

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.