Culture

Le Goncourt / Choix de l’Orient sur les rails

Conférence de presse

Lancement hier à Beyrouth de la 5e édition du prix francophone régional, en présence de la romancière Salma Kojok, présidente du jury 2016.

OLJ
08/10/2016

Le bureau Moyen-Orient de l'Agence universitaire de la francophonie (AUF) et l'Institut français du Liban (IFL) ont lancé hier la 5e édition de la Liste Goncourt / Le choix de l'Orient, en présence du recteur de l'AUF en visite au Liban, Jean-Paul de Gaudemar, de Véronique Aulagnon, conseillère de coopération et d'action culturelle et directrice de l'IFL, représentant l'ambassadeur de France au Liban, et de Salma Kojok, romancière et animatrice d'ateliers d'écriture, présidente du jury 2016. Étaient également présents : Thierry Quinqueton, du Bureau du livre Beyrouth, et Hervé Sabourin, directeur régional de l'AUF.

Ce prix littéraire francophone régional est parrainé depuis sa création en 2012 par l'Académie Goncourt. Le principe de l'opération est la lecture puis le classement des romans de la 2e sélection de l'Académie Goncourt, par des jurys étudiants créés dans les universités du Moyen-Orient. Cette année, onze pays de la région seront représentés : Djibouti, Égypte, Émirats arabes unis, Irak, Iran, Jordanie, Liban, Palestine, Syrie, Soudan et Yémen. Une délibération à huis clos selon la procédure de l'Académie Goncourt se tiendra le 11 novembre au Salon du livre francophone de Beyrouth (du 4 au 13 novembre 2016 au Biel) et sera suivie de la proclamation du prix et d'un débat public.

Ce prix vise à promouvoir la littérature francophone contemporaine auprès des étudiants en encourageant l'exercice du jugement critique à travers la lecture, les débats et la rédaction de chroniques littéraires qui sont mises en ligne sur le blog lechoixdel'orient.blogspot.com. « Que 37 jurys d'étudiants issus de 30 universités de 11 pays de la région échangent pendant toute cette période sur les livres qu'ils lisent ou qu'ils ont lus est un magnifique exemple, il me semble, de contribution au dialogue interculturel si nécessaire au monde d'aujourd'hui et à notre région en particulier », a noté Hervé Sabourin.

Comme chaque année, le livre primé est traduit vers l'arabe. Ainsi, Nathalie Azoulai, lauréate du Choix de l'Orient 2015, sera l'invitée d'honneur du Salon et recevra le 5 novembre son livre traduit en arabe, Titus n'aimait pas Bérénice, publié par la maison d'édition Dar al-Farabi, en présence d'un membre de l'Académie Goncourt, Paule Constant, présidente du Centre des écrivains du Sud – Jean Giono. À cette occasion, une table ronde se tiendra avant la séance de signature sur le stand de l'éditeur.
La proclamation du lauréat 2016 aura lieu le 11 novembre à 15h et sera suivie d'un débat, public également, en présence de Paule Constant. « La lecture est souvent vue comme un exercice solitaire. Elle devient dans ce cadre un exercice collectif, qui met en relation des jeunes avec d'autres, qui les confronte à d'autres visions du monde et qui marquera leur vie », a conclu Véronique Aulagnon.

---

 

Quelques chiffres
11 pays participent
30 universités sont inscrites
37 jurys étudiants sont créés
Environ 50 articles et entretiens télévisés et à la radio sont réalisés
Plus de 80 chroniques littéraires sont rédigées par les étudiants
Plus de 400 étudiants y participent.

Les huit titres en lice
Catherine Cusset, L'autre qu'on adorait (Gallimard)
Jean-Baptiste Del Amo, Règne animal (Gallimard)
Jean-Paul Dubois, La succession (L'Olivier)
Gaël Faye, Petit pays (Grasset)
Frédéric Gros, Possédées (Albin Michel)
Régis Jauffret, Cannibales (Seuil)
Luc Lang, Au commencement du septième jour (Stock)
Leila Slimani, Chanson douce (Gallimard).

 

Lire aussi
Le poète syrien Adonis lauréat du prix littéraire de la Fondation Prince Pierre de Monaco

« Dispersés » d'Inaam Kachachi, Prix de la littérature arabe

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.