Mardi 21 Octobre 2014

Sports

Michael Schumacher : le film de l’accident

Formule 1 - Reconstitution

Alors que Michael Schumacher a eu 45 ans hier, le quotidien « Bild » a reconstitué la chaîne des événements qui ont plongé la star dans le coma.

OLJ
04/01/2014 | 00h00

Bild, le quotidien au plus grand tirage de la presse allemande, a mené à Méribel une enquête d'une grande minutie. Celle-ci lui a permis de reconstituer dans ses pages le fil des événements qui ont précipité d'abord la chute de Michael Schumacher à ski, puis la dégradation de son état de santé vers le coma, dimanche 29 décembre dans la matinée.
Tous sont compatibles avec les éléments donnés avec parcimonie jusqu'ici par son management, notamment la faible vitesse de course et la distance avec son fils de 14 ans au moment du drame. Tous ces éléments confirment aussi que c'est un très improbable enchaînement de circonstances et de malchances qui ont rendu ce dimanche de ski en famille particulièrement funeste.
Dans son enquête sur place, outre le tournage d'images reconstituant en partie les faits sur les pistes mêmes de Méribel, Bild a établi les choses suivantes :
- L'accident s'est produit plus tôt qu'annoncé, vers 10h50 ;
- Michael Schumacher avait emprunté des skis ce matin-là ;
- Il était seul au moment de sa course vers la hors piste. Il avait laissé son fils de 14 ans et d'autres membres de son entourage. Juste avant l'accident, le pilote allemand était en fait en queue de peloton de son groupe afin de surveiller les jeunes skieurs qui le devançaient. C'est là qu'une fille d'un de ses amis a chuté et qu'il a entrepris de lui porter secours ;
- Pour ce faire, Schumacher a décidé de passer par une bande vingt mètres hors piste, sur « une neige très profonde », entre Biche et Mauduit. Aucun témoignage n'a pu déterminer s'il se savait hors piste et s'il avait relevé des panneaux de signalisation ;
- Il n'a fallu que quelques secondes pour que sa course heurte un rocher non recouvert de neige et qu'il perde le contrôle de sa trajectoire. Il n'allait manifestement pas vite, comme l'a indiqué dès mardi sa manager Sabine Kehm ;
- L'enquête lancée dès lundi semble avoir établi que l'un des skis était resté fixé au pied de l'ancien pilote. Ses skis auraient d'ailleurs été saisis pour les besoins de l'enquête ;
- Propulsé en l'air, Schumacher est retombé tête la première, côté droit, vers le sommet d'un rocher. Il n'a pas eu la possibilité ou le réflexe d'amortir l'impact avec ses bras. C'est ce qui explique que « l'énergie cinétique » dont parlaient ses neurochirurgiens en début de semaine ait été suffisamment violente pour casser son casque ;
- Il portait une protection dorsale en plus de son casque, et celle-ci a aussi visiblement autant contribué à protéger sa vie que son casque ;
- Confirmant les premiers éléments de récit publiés sur le site Internet de Paris Match (consulter l'article), Schumacher saignait abondamment sur le côté droit de la tempe. S'il était bien conscient après la chute, il semble que ses réactions aient été très rapidement incohérentes, ainsi que l'ont relevé ses neurochirurgiens. Sa parole n'était pas en phase avec les questions qui lui étaient posées et les mouvements de ses membres n'étaient pas maîtrisés (consulter l'article) ;
- Les secours sont arrivés en 4 minutes. Michael Schumacher a été oxygéné quelques instants après son accident ;
- L'hélicoptère qui l'a transporté, d'abord vers Albertville-Moutiers, a dû atterrir en urgence suite à une perte de connaissance ayant entraîné la nécessite de l'intuber aussi vite que possible, puis de le transporter à Grenoble, dans un établissement de pointe concernant les traumatismes crâniens.
- Le film des événements ayant suivi cet épisode a ensuite été documenté par le CHU de Grenoble.
Ces informations n'avaient pas été commentées par l'entourage de Michael Schumacher. Mais elles sont toutes compatibles avec le récit des événements tels qu'ils ont été très partiellement dépeints par Sabine Kehm et par les éléments de contexte donnés par les professionnels qui s'occupent de lui à Grenoble depuis dimanche.

Retour à la page "Sports"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage

Les grandes lignes de la stratégie de l’EI dans un livret rare

Scarlett HADDAD

Le point

Au secours de Kobané

Christian Merville

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.