Dimanche 26 Octobre 2014

Dernières Infos

Syrie : cinq commandants rebelles tués dans des combats et des raids

AFP
15/11/2013
Au moins cinq commandants de bataillons et brigades rebelles en Syrie ont été tués jeudi dans des combats et des raids de l'armée, rapporte vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La plupart ont péri dans la province d'Alep (nord), qui connaît de violents combats entre jihadistes et rebelles d'une part et armée syrienne soutenue par le Hezbollah libanais et des combattants irakiens de l'autre.

A Alep, un commandant de Liwa al-Tawhid, un des principaux groupes rebelles, a été tué par un raid aérien qui a visé une base militaire tenue depuis un an par les insurgés et située à l'entrée nord de la ville.

Youssef al-Abbas, connu sous son nom de guerre Abou al-Tayyeb, était en charge des renseignements au sein de Liwa al-Tawhid.

Une vidéo diffusée par la suite sur internet et dont l'authenticité ne pouvait-être indépendamment vérifiée, a montré le corps présumé de cet homme qui se trouvait dans sa voiture au moment du raid sur la base.

L'attaque a également blessé Abdel Kader Saleh, l'influent chef de Liwa al-Tawhid, et un autre commandant, Abdel Aziz Salamé.

Après le raid, le groupe a arrêté 30 personnes accusées d'être des "informateurs" au service du régime, selon l'OSDH, une ONG qui se base sur un vaste réseau de militants et de sources médicales.

Par ailleurs, deux chefs de bataillons rebelles ont péri dans les combats contre les troupes gouvernementales près de l'aéroport international d'Alep, qui se poursuivaient vendredi. Une source de sécurité à Damas a affirmé à l'AFP qu'il restait des "poches" rebelles dans les environs de l'aéroport.

Dans la province de l'ex-capitale économique de Syrie, un colonel déserteur et chef d'une brigade rebelle a péri dans des combats contre l'armée dans la localité de Maarat al-Artiq.

Les troupes du régime mènent depuis près de trois semaines dans la province d'Alep une offensive au cours de laquelle l'armée est parvenue à reprendre plusieurs bastions insurgés, notamment à l'est de la deuxième ville du pays.

Selon les experts, l'armée vise à fragmenter progressivement le territoire rebelle dans le nord de la Syrie.

"L'armée veut couper les quartiers est d'Alep (contrôlés par les insurgés, ndlr) de la campagne tenue par les rebelles", affirme Fabrice Balanche, un géographe expert de la Syrie.

"Dans le même temps, l'armée tente d'ouvrir la voie vers Idleb et Jisr el-Choughour (plus au nord), avec comme objectif de fragmenter le territoire rebelle pour le reprendre morceau par morceau", ajoute-t-il.

Mercredi, rebelles et jihadistes avaient appelé à la mobilisation générale pour faire face à l'armée syrienne et ses alliés à Alep, après une série de revers notamment à l'est de la ville.

Plus au sud, dans la province de Homs, le chef d'un bataillon rebelle a péri dans les combats près de Mahine. L'armée a affirmé avoir repris cette ville ainsi qu'un important stock d'armes, alors que l'OSDH fait état de combats toujours en cours dans cette zone.

Par ailleurs, un soldat, originaire de la Ghouta oriental près de Damas, qui tentait de déserter, a tué jeudi un colonel et un sous-officier et blessé quatre soldats dans une base militaire à Banias (ouest).

En outre, selon l'OSDH, de violents combats avaient lieu vendredi sur l'autoroute reliant Homs à Damas, près de Qara, dans la région de Qalamaoun. Cette chaine de montagne, tenue en grande partie par les rebelles, se trouve entre le Liban et la Syrie.

Selon l'Observatoire, beaucoup d'habitants se sont réfugiés à Deir Attiya, une localité tenue par l'armée car ils craignent une vaste offensive. "Les forces gouvernementales avancent lentement", a indiqué Rami Abdel Rahlmane.

La bataille de Qalamoun a été annoncée à plusieurs reprises. Si les forces du régime l'emportaient, elle feraient la jonction avec les combattants du Hezbollah qui se trouvent dans le villages du côté libanais.
Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.