Samedi 19 Avril 2014

Dans l'air

La NASA traque les astéroïdes menaçant la Terre

Espace
OLJ
20/06/2013
La NASA a lancé une vaste mobilisation de la communauté scientifique, de l’industrie et des astronomes amateurs pour aider à traquer tous les astéroïdes représentant une menace potentielle pour la Terre et développer des moyens de protection.
Cette initiative est menée dans le cadre des «Grands Défis» de la Maison-Blanche, une série d’objectifs ambitieux à l’échelle nationale et internationale qui requièrent innovation, et avancées scientifiques et technologiques. Ce dernier «Grand Défi» s’appuiera sur des collaborations multidisciplinaires et une variété de partenariats entre la NASA et d’autres agences gouvernementales américaines et internationales, des industries, des universités, des astronomes amateurs. Il vient en complément de la mission récemment annoncée par l’agence et visant à aller avec un vaisseau non habité capturer un astéroïde pour le remorquer et le mettre en orbite autour de la Lune afin de pouvoir envoyer des astronautes pour l’étudier. «La NASA travaille déjà pour trouver les astéroïdes pouvant présenter un danger pour notre planète, et bien que nous ayons trouvé 95% des plus gros de ces objets (...), nous devons les détecter tous», a déclaré l’administratrice adjointe de l’agence spatiale américaine, Lori Garver. «Le Grand Défi se concentre sur la détection (...) des astéroïdes et sur ce qu’il faudra faire en cas de menace potentielle, a-t-elle poursuivi. Nous allons dans ce cadre mettre à profit l’engagement du public et sa capacité d’innovation et les scientifiques citoyens pour nous aider à résoudre ce problème planétaire.»
Résidus de la formation du système solaire, de nombreux astéroïdes de différentes tailles circulent dans le voisinage terrestre. La NASA a déjà trouvé 95% des plus gros de ces objets célestes (plus d’un kilomètre de diamètre), dont un avait provoqué l’extinction des dinosaures il y a 65 millions d’années en s’écrasant sur la Terre. Les scientifiques soulignent qu’une collision avec un de ces grands objets est très rare, et aucun de ceux déjà détectés ne présente un risque dans le futur prévisible. Si les gros astéroïdes sont facilement repérables, il n’en est pas de même pour tous les autres plus petits et beaucoup plus nombreux. Le Congrès avait demandé à la NASA en 2005 de trouver tous les astéroïdes de plus de 140 mètres de diamètre capables potentiellement d’anéantir une grande agglomération. Selon la NASA, il y a probablement 25000 astéroïdes d’au moins 100 mètres de diamètre sur des orbites proches de notre planète. Seulement 25% d’entre eux ont été détectés.
La chasse aux astéroïdes revêt une plus grande urgence depuis le 15 février dernier, jour du passage anticipé d’un de ces objets très près de la Terre et de la chute surprise d’un autre astéroïde de 15 mètres de diamètre en Russie. En se désintégrant, ce dernier avait provoqué une onde de choc qui a fait exploser de nombreuses vitres, blessant des centaines de personnes. La NASA s’efforce aussi dans un contexte de pénurie budgétaire de développer d’autres systèmes capables de traquer de petits objets.
Elle finance ainsi un projet à l’Université de Hawaï baptisé Atlas (Asteroid Terrestrial Impact Alert System), qui scrutera l’ensemble du ciel toutes les nuits et détectera des astéroïdes de 45 mètres de diamètre une semaine avant un impact sur la Terre. Pour des astéroïdes de 150 mètres de diamètre, ce système, qui pourrait fonctionner en 2015, offrirait une alerte trois semaines avant. D’anciens scientifiques de la NASA ont aussi lancé en 2012 la fondation B612 visant à financer, construire et lancer le premier télescope spatial privé pour traquer des astéroïdes et «protéger l’humanité», capable de débusquer la plupart de ces objets encore invisibles.
(Source : AFP)
Retour à la page "Dans l'air"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

En dents de scie

Homme de ménage

Ziyad Makhoul

Un peu plus de...

Ariane

Médéa AZOURI

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.