Jeudi 17 Avril 2014

Dernières Infos

Israël: excuses pour des violences policières visant des diplomates égyptiens

AFP
09/05/2013
Israël a annoncé jeudi avoir présenté des excuses officielles à l'Egypte à la suite de violences policières contre des diplomates égyptiens lors des célébrations de la Pâque orthodoxe samedi au Saint-Sépulcre à Jérusalem.

"J'ai présenté, en notre nom, les excuses officielles au cours d'une rencontre avec un diplomate égyptien car mieux vaut faire baisser à temps la tension", a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères, Zeev Elkin, à la radio publique.

D'après la radio, trois diplomates égyptiens et un prêtre copte ont été battus par des policiers israéliens lors de la cérémonie du "feu sacré", un rite millénaire observé dans la basilique du Saint-Sépulcre chaque année par les chrétiens orthodoxes.

L'Egypte avait convoqué mercredi l'ambassadeur d'Israël au Caire pour protester contre "un mauvais traitement" subi par ses diplomates, sans préciser la nature de ce traitement.

A la radio, M. Elkin a en outre qualifié de "désolant" le vote unanime du Parlement jordanien réclamant mercredi le renvoi de l'ambassadeur d'Israël en Jordanie après une série d'incidents liés à l'esplanade des Mosquées.

"C'est une initiative uniquement déclamatoire. La décision (d'expulsion) ne dépend que du pouvoir exécutif. Le Parlement jordanien nous est de toute façon hostile", a souligné le vice-ministre.

M. Elkin a également justifié la détention mercredi par la police israélienne du mufti de Jérusalem Mohammed Hussein, qui a subi six heures d'interrogatoire.

"Cette détention était parfaitement justifiée après un prêche provocateur auquel il s'était livré la veille (mardi) et qui aurait pu provoquer un embrasement sur le Mont du Temple (l'esplanade des Mosquées pour les musulmans), a affirmé le vice-ministre israélien.

En vertu d'un accord avec les autorités palestiniennes, la Jordanie est gardienne des lieux saints musulmans de Jérusalem.

Par ailleurs, dans un communiqué, le Patriarcat latin (catholique romain) de Jérusalem a condamné l'arrestation et l'interrogatoire du mufti de Jérusalem, "un homme de paix et jouit d'un grand respect de la part des musulmans et des chrétiens".

"Son arrestation a été une insulte à tous les musulmans de Jérusalem et de la Terre Sainte", a estimé le Patriarcat qui a dénoncé également "toutes les provocations" qui ont conduit aux échauffourées mardi sur l'esplanade des Mosquées.
Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Éclairage

Le rapprochement entre le CPL et le Futur modifie le paysage politique

Scarlett HADDAD

Le point

La grande bouderie

Christian Merville

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.