À La Une

Ghadir, un fleuve de détritus

OLJ
30/01/2013
Les berges du fleuve Ghadir (Choueifate, au sud de Beyrouth) sont jonchées de détritus et l’eau y est opaque. La pollution est non seulement visible, on peut presque la toucher. C’est ce qu’a constaté hier...
Image Map

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le spectre des législatives hante la classe politique

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.